Sans-abri : Mariano, une figure appréciée dans le quartier de la Part-Dieu, à Lyon

C’est une bicoque atypique, faites de bric et de broc. L’antre de Mariano, « clochard de luxe » comme il se dénomme lui-même. Originaire de Roumanie, Ce SDF est devenu une figure du quartier de la Part-Dieu, à Lyon.

Mariano est un SDF bien connu et apprécié du quartier de la Part-Dieu à Lyon où il est installé depuis 2 ans.
Mariano est un SDF bien connu et apprécié du quartier de la Part-Dieu à Lyon où il est installé depuis 2 ans.

Peut-être l'avez déjà aperçu si vous fréquentez le secteur de la Part-Dieu à Lyon : Mariano s'est installé dans une drôle de maison. Elle se situe en contrebas d'un immeuble et à l'approche de Noël, il n'a pas lésiné sur les illuminations. Quelques vieilles décorations trouvées dans les poubelles et un peu de bricolage, c'est un joli carphanaüm qui s'offre à la vue des passants. 

Installé depuis deux ans, Mariano est bien connu des habitants du quartier. Ce SDF est d'origine roumaine. Artiste de rue , il ne parle qu'espagnol. Il a eu envie de fêter Noël à sa manière, en remerciant ceux qui l'ont aidé.

« Toutes ces décorations je les ai fabriquées pour les enfants qui passent tous les soirs en rentrant de l'école. Ils viennent tous les jours me dire bonjour. Ils me connaissent. Malheureusement avec le coronavirus, je ne m'approche pas trop. Je reste à l'écart dans ma maison » 

La maison très décorée du SDF de la Part-Dieu Mariano
La maison très décorée du SDF de la Part-Dieu Mariano

Mariano s'est construit son univers, son "chez lui" adossé à la façade d'un immeuble. « J'ai tout construit petit à petit. J'ai tout trouvé dans les poubelles. Des habitants m'ont donné cette cuisinière pour me préparer à manger. On m'a donné aussi un petit générateur électrique pour illuminer mes guirlandes, voir quand je cuisine et après dodo ».

Frederique, a comme plusieurs voisins des immeubles alentours, signé un document pour que Mariano puisse rester.
Frederique, a comme plusieurs voisins des immeubles alentours, signé un document pour que Mariano puisse rester.

Très apprécié par les habitants des immeubles voisins, une cinquantaine d'entre eux ont même signé un document pour qu'il puisse rester, comme Frédérique Doucet, qui a toujours un petit mot, une petit attention pour lui : "Tout le monde l'aime bien. Il a une place importante. Il s'appelle lui-même le clochard de luxe"

Ces derniers jours, Mariano a déjà reçu plusieurs cadeaux de Noël de la part de ses voisins. Un vieil ordinateur, une tondeuse pour les cheveux. Quelques présents qui devraient un peu faciliter sa vie au quotidien.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société sdf migrants immigration