A Lyon mettez-vos sens, dessus dessous, à la Maison de la danse.

La Veronal "Pasionaria" / © Alex Font
La Veronal "Pasionaria" / © Alex Font

Des spectacles sont toujours d'actualité et restent programmés. La Maison de la danse à Lyon propose une sorte de festival pas pareil.  Un temps suspendu au milieu de la saison de cette belle maison de toutes les danses. Le festival Sens Dessus Dessous se déroule du 9 au 25 mars.
 

Par Franck Giroud

Le rôle d’un festival est bien souvent de proposer des découvertes. Au-delà des têtes d’affiche qui font le plein des salles, des nouveautés voire des inconnus vous sont proposées. Et l’abondance de propositions fait que l’on tente parfois l’aventure d’aller voir le spectacle d’un artiste que l’on ne connait pas. A cet exercice, la Biennale de la danse de Lyon, programmé les années paires, a habitué le public à se laisser convaincre d’aller à la découverte.
Et bien pour ce festival, « Sens Dessus Dessous » Dominique Hervieu, la directrice de la Maison de la danse et de la Biennale de la danse, joue un peu sur le même mode. Elle propose un rendez-vous en terres inconnues ou peu connues d’un large public. Pour cette nouvelle édition, le festival nous montre une nouvelle fois que les chorégraphes et les danseurs ne travaillent pas hors sol ou hors du temps. La tendance est au mélange des techniques voire des modes d’expression.

A l’image de celui qui ouvre le feu avec « Pasionaria ». L’Espagnol Marcos Morau avec sa compagnie La Veronal use de toutes ses formations. Il n’est pas danseur, mais chorégraphe, peintre, cinéaste et metteur en scène. Il livre avec ses huit danseurs pratiquant des contorsions très maîtrisées, des images sophistiquées, assez fantasmatiques, une très belle programmation pour la première fois sur une scène lyonnaise.

Annulation et maintiens

Autre grand moment qui était attendu, le retour du collectif (LA) Horde. Mais ce mardi 10 mars dans un communiqué la Maison de la danse annonce :  "le spectacle Marry me in Bassiani du collectif est annulé, suite aux informations communiquées par le Ballet national de Marseille et à la demande du Ballet Iveroni de Géorgie qui ne souhaite pas voyager par mesure de précautions. Les représentations des vendredi 13 et samedi 14 mars sont donc annulées."

Le festival s’étend aussi heureusement à d’autres lieux que la Maison de la danse. A suivre entre autres le Stéphanois Pierre Pontvianne avec « Mass » à l’espace Albert Camus de Bron (69) et Gisèle Vienne avec « Crowd » sur la scène nationale d’Annecy-Bonlieu (74) qui entre dans la danse du festival pour la première fois.

Accès libre

Enfin si vous souhaitez aller progressivement dans la découverte de ce monde, le festival vous propose un nouveau rendez-vous avec des artistes régionaux en cours de créations (Cie Kopfkino-Benjamin Coyle, Cie Aniki Vovo-Joana Schweizer, et collectif AR-Julia Moncia et Thomas Demay). Ils présenteront des extraits d’œuvres en chantier. L’entrée est libre !
Autre soirée déprogrammée celle du samedi 14 mars "C’est Extra", directement liée au spectacl de (LA) Horde est, elle aussi, annulée.

Festival Sens Dessus Dessous du 9 au 25 mars. Proposé par la Maison de la danse de Lyon.
Tout le programme ici Festival sens dessus dessous
 

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Les + Lus