A Lyon, les Nuits de Fourvière 2018 s'achèvent sur un bilan positif

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yannick Kusy

Débutée le 1er juin dernier, par "Folia" -la création d’ouverture qui réunissait le chorégraphe Mourad Merzouki et Franck-Emmanuel Comte- l'édition 2018 des Nuits de Fourvière s'achève ce soir avec "Nuit Québec" au Grand Théâtre. 

Un bilan qui passe d'abord par une avalanche de chiffres : 8 semaines de festival, 150 000 spectateurs, 58 titres, 121 représentations, 12 lieux, 7 créations, 5 coproductions, 13 premières françaises ou dates uniques en France.
Dans un communiqué, les organisateurs annoncent un "taux de fréquentation constant et un budget à l'équilibre" pour cet opus 2018.
 
Nuits de Fourvière 20185 : quel bilan

Et de rappeler combien le festival mise sur la création et la transdisciplinarité.
5 juin, 21h30. Avec ses Naufragés, adaptation du roman de Patrick Declerck, Emmanuel Meirieu transfigurait la Halle Debourg (en complicité avec la Comédie Odéon) pour porter à la scène le récit d’une humanité fracassée.
28 juin, 21h30. L’ Australien Yaron Lifschitz et les acrobates de la compagnie Circa transcendaient l’énergie primitive du Sacre du printemps de Stravinsky interprété par l’Orchestre national de Lyon sous la direction d’Adrien Perruchon.
27 juin, 20h30.Victor Cathala & Kati Pikkarainen, les amoureux du Cirque Aïtal accouchaient de Saison de cirque.
30 juin, 22h00. Dick Annegarn, le grand nomade, puisait dans son répertoire 12 chansons qui racontent son amour des villes et livrait son dernier album symphonique accompagné par les musiciens du Conservatoire à Rayonnement Régional.
6 juillet, 19h. JR faisait disparaître le camion chapiteau de Yann Frisch, invité d’honneur du festival et Patrick Watson improvisait un set à l’issue du Paradoxe de Georges.
12 juillet, 21h. David Dimitri, homme oiseau, caressait le ciel en traversant le théâtre sur son fil en ouverture du Terabak de Kyiv.
19 juillet, 21h30. Benjamin Biolay rendait hommage à son mentor et ami disparu Hubert Mounier


Et l'an prochain ?
D'ores et déjà, l'édition 2019 se prépare. Son programme complet devrait être dévoilé le 12 mars prochain. En attendant, sont annoncées deux créations en avant-première. Les Nuits s’ouvriront avec la première française de Jungle Book (Le livre de la jungle) d’après Rudyard Kipling dans la mise en scène de Robert Wilson avec la musique de Cocorosie (coproduction Théâtre de la Ville-Paris, et les Théâtres de la Ville de Luxembourg).
Suivra la création du Requiem de Mozart avec l’Orchestre Insula Orchestra sous la direction de Laurence Equilbey dans la mise en scène de Yoann Bourgeois.