Lyon : les orientations du nouveau préfet de région Stéphane Bouillon

Stéphane Bouillon, nouveau préfet de la region Auvergne-Rhône-Alpes, estime qu'il est normal qu'un haut fonctionnaire puisse "être tenu responsable de ce qui se fait ou ne se fait pas" dans l'administration, tout comme les élus et les chefs d'entreprise. Allusion au limogeage de son prédecesseur.

Par Philippe Bette

Stéphane Bouillon, nouveau préfet de région, nommé en remplacement d'Henri Michel Comet, limogé par Gérard Collomb aprés le rapport de l'Inspection générale sur des dysfonctionnements au sein de la préfecture du Rhône, a évoqué la question devant la presse mardi matin.



Stephane Bouillon estime qu' "il est normal qu'un haut fonctionnaire puisse rendre des comptes au gouvernement" et être tenu "responsable de ce qui se fait ou ne se fait pas", à l'image des élus dans leurs villes ou des patrons dans leurs entreprises.

"Henri-Michel Comet est un ami" de longue date, a-t-il expliqué. "Lui comme moi avons vu des préfets qui pouvaient être remerciés pour les conditions dans lesquelles ils avaient géré une crise ou ne l'avaient pas géré (...) Ca fait partie de l'essence du métier". Il dit avoir renouvelé par ailleurs sa confiance aux personnels chargés à la préfecture des questions d'éloignement des sans-papier : "Ils ont vécu une épreuve et cette épreuve doit permettre de renforcer leur efficacité pour l'avenir"  


Le nouveau préfet de région a passé en revue les dossiers en cours et notamment la situation des 134 enfants qui dorment dans la rue dans la métropole de Lyon après l'évacuation de l'école Lucie Aubrac : "Nous prendrons, a-t-il dit , le relai de la métropole et de la ville de Lyon pour prendre en charge ces enfants et leurs familles. Nous regarderons aussi leur situation au regard de la législation "

      

 

Sur le même sujet

Interview de Kevin Rolland après sa qualification

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés