Lyon : le portrait de l'ancien prêtre Bernard Preynat

Bernard Preynat / © France tv
Bernard Preynat / © France tv

Bernard Preynat doit faire face aux juges et à ses victimes cette semaine. Le procès de cet ancien prêtre a été reporté à mardi et doit durer jusqu'à vendredi. Les agissements de Bernard Preynat ont éclaboussé l'Eglise de France et le cardinal Barbarin. Ils doivent être jugés 30 ans après les faits.

Par Dolores Mazzola

Initialement prévu du lundi 13 au vendredi 17 janvier devant le tribunal correctionnel de Lyon, le début de ce procès symbole a été décalé à mardi, en raison du mouvement de grève des avocats lyonnais.

Âgé de 74 ans, l'ancien prêtre a reconnu la plupart des faits devant la police. Dans le dossier Preynat, la mise en examen du 27 janvier 2016 concerne des agressions sexuelles commises sur des mineurs entre 1986 et 1991. De nombreux faits ont dû être écartés car prescrits. Durant ce procès, Bernard Preynat devra faire face à dix victimes mineures au moment des faits qui se sont constituées partie civile. Des associations se sont également constituées parties civiles. Les plaignants étaient des scouts âgés de 7 à 15 ans à l'époque des faits. 
 

Bernard Preynat, grandeur et décadence


Dans les années 80, à Sainte-Foy-lès-Lyon, près de Lyon, le prêtre était très apprécié et respecté par les familles. Pierre-Emmanuel Germain-Thill, victime de Preynat et partie civile, évoque une "emprise" de l'ecclésiastique sur les jeunes en raison de sa position de chef scout, mais aussi sur les parents. La famille d'un jeune scout donne cependant l'alerte à l'évêque de l'époque. C'est l'omerta qui suivra... L'Eglise évite le scandale en éloignant le prêtre de la paroisse Saint-Luc. Bernard Preynat est envoyé dans des paroisses de campagne dans la Loire, à Neulise, au Coteau et à Roanne. Le prêtre, décrit comme une personnalité charismatique, était même très apprécié du cardinal Barbarin. 

C'est finalement en 2015 que l'affaire a éclaté au grand jour avec la création de l'association "La Parole Libérée". En 2016, Bernard Preynat est alors mis au vert dans une congrégation religieuse. Durant l'enquête qui a suivi, Bernard Preynat a reconnu les agressions. Mais il a toujours affirmé avoir cessé les abus et agressions en 1991. Devant la justice, il plaidera ce fait... Bernard Preynat n'est plus prêtre. Il a été définitivement exclu de l'Eglise, lâché par tous. 
 
Lyon : le portrait de l'ancien prêtre Bernard Preynat

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus