Lyon : Le projet d'Arena de l'OL se poursuit malgré les divergences entre écologistes à la Métropole de Lyon

Après la concertation préalable à l’évolution du Plan local d’urbanisme et d’habitat, les élus de la Métropole de Lyon ont voté une délibération permettant de lancer l'enquête publique sur la construction d'une Arena à Décines. 104 voix favorables, mais un débat houleux dans les rangs écologistes. 

L'Arena pourrait accueillir jusqu'à 16 000 spectateur et s'inscrirait dans le projet d'OL Valley autour du Groupama Stadium de Décines-Charpieu
L'Arena pourrait accueillir jusqu'à 16 000 spectateur et s'inscrirait dans le projet d'OL Valley autour du Groupama Stadium de Décines-Charpieu © squisse Populous

Le projet d'une salle Arena de 16.000 places à Décines-Charpieu s'inscrit dans le vaste projet d'OL Valley mené par l'Olympique Lyonnais autour du Groupama Stadium. Un investissement de 140 millions d'euros pour le groupe qui revendique le caractère privé de la construction et de la gestion du site, prévu sur l'actuelle friche industrielle ABB, juste en face du stade. Des concerts, des spectacles et des matches de basket sont prévus dans cette future Arena. Mais Jean Michel Aulas, patron de l'OL et Tony Parker, à la tête de la célèbre équipe de Basket, l'Asvel de Villeurbanne devront encore attendre pour savoir si leur grande salle sortira de terre. 
 

En effet, un projet d'une d'une telle ampleur ne peut pas voir le jour sans passer par certaines étapes incontournables. La première, vient de se terminer : une concertation préalable avec les habitants menée du 15 juillet au 15 octobre 2020, et débouchant sur un bilan consultable à la fois sur le site de l'OL et de la Métropole de Lyon. 

S'appuyant sur ce bilan, une délibération proposait ensuite aux élus de voter pour ou contre la poursuite de la procédure en vue de la mise en compatibilité du PLU-H. Sur 143 votants, 104 conseillers métropolitains ont voté pour, 12 contre et 27 se sont abstenus dont plusieurs écologistes défavorables à ce projet. 

Quels arguments des opposants au projet ? 

Certaines associations et élus lyonnais et métropolitains s'opposent en effet à la construction d'une salle Arena. Lors des semaines de consultation, la question revenait de manière récurrente : la métropole a-t-elle besoin d'une salle supplémentaire ? Pour Hugo Dalby, seul représentant du groupe Génération écologie, la réponse est clairement non. Il demande le retrait d’"un projet anti-écologique." Même position pour Matthieu Vieira qui a également voté contre : " je pense que ce projet ne répond pas à l'enjeu climatique pour lequel nous avons été élus, il faut des garanties plus sérieuses de la part de l'Olympique Lyonnais" ajoute-t-il. 

"Habitants de l’Est lyonnais, nous méritons bien mieux que le projet OL Vallée actuellement étudié, et majoritairement organisé autour des loisirs de masse payants" déclare l'association collectif Apej-Jonage, dans une page consacrée de son site sur laquelle il invite les visiteurs à s'exprimer. 

De son côté, le président de la Métropole, Bruno Bernard, rappelle qu'il s'agit d'une des nombreuses étapes de ce projet. "Pour que ce projet aboutisse il faudra l'améliorer pour qu'il soit le plus éco-responsable possible et acceptable pour les populations de l'Est. Je ne suis pas là pour m'opposer à des projets privés, mais nous avons notre mot à dire dans la modification du PLU-H, et nous allons en profiter pleinement." a-t-il conclu.

Les six élus communistes de la métropole ont également voté contre cette délibération en vue de la mise en compatibilité du PLU-H.

Quelle politique culturelle pour les écologistes ? 

Nathalie Perrin Gilbert, élue écologiste en charge de la culture ne partage pas ce point de vue. Selon elle : "ce projet présente une réelle fragilité économique avec un modèle qui repose sur un ticket d'entrée très cher au profit d'actionnaires." Parmi les rares écologistes à s'est ouvertement opposésà l'Arena en votant contre, elle insiste sur la cohérence de la politique culturelle d'EELV. "Nous apportons notre soutien à l'émergence, à la diversité des esthétiques. Nous menons des plans d'éducation artistique et culturelle, or là on favorise le prêt à consommer et la standardisation." 

Une livraison en 2023 ? 

L'OL envisage la livraison de son Arena d'ici fin 2023. Le groupe a également pris de nombreux engagements à l'issue de la période de concertation préalable, notamment concernant le recrutement local et la création de 250 emplois. Lors de la réunion de bilan de la concertation en octobre, l'OL a également affirmé la future prise en compte de propositions émises par plusieurs groupes de travail locaux. Pas de match et de concert le même jour, un impact environnnemental raisonné, et la végétalisation du secteur sont, entre autres, des priorités que le groupe dit avoir entendues. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
olympique lyonnais football sport spectacle vivant culture concerts musique politique europe écologie les verts