Lyon : le Ramadan sera observé à l'heure du confinement pour des milliers de musulmans

Le mois de Ramadan qui débute vendredi 24 avril se déroule dans des conditions totalements inédites. Les quelques 100 000 musulmans dans le Rhône vont devoir vivre ce moment important de prières et de jeûne confinés chez eux.
La prière du Ramadan, qui commence vendredi 24 avril,  sera transmise par vidéo à la Grande Mosquée de lyon
La prière du Ramadan, qui commence vendredi 24 avril, sera transmise par vidéo à la Grande Mosquée de lyon © photo: Grande Mosquée de Lyon
Vendredi 24 avril au 38e jour du confinement débute le jeûne du Ramadan pour tous les musulmans pratiquants de la région et du monde. Le Ramadan, considéré comme le « mois de la charité », car chaque croyant doit s’acquitter d’une aumône, la Zakat,  est l’un des 5 piliers de l’Islam.
Un Ramadan totalement inédit puisque cette fête religieuse et de partage familial lors de la rupture du jeûne, l’Iftar, le soir ne pourra se faire que dans l’intimité de chaque foyer.

A la Grande Mosquée de Lyon on a d’ores et déjà prévu de diffuser chaque soir l’appel à la prière en vidéo depuis son site comme elle diffuse déjà les office et le prêche de l’Imam notamment pour la prière du vendredi.


Pas de repas à la mosquée ni de marché du Ramadan



Chaque année, à la Grande Mosquée de Lyon on compte de 2 à 300 fidèles qui restent à l’issue de la prière pour rompre le jeûne sur place et prendre leur premier repas de la journée.
« Cette année bien évidemment ce ne sera pas possible puisque tous les lieux de culte sont fermés », explique le recteur Kamel Kabtane. Nos cuisiniers vont donc préparer des repas conditionnés dans des barquettes. Et chaque fidèle qui en a besoin viendra chercher son sac de nourriture, bien évidemment en respectant totalement les gestes de sécurité sanitaire ».

Car le traditionnel « marché du Ramadan » qui se tient habituellement entre la rue Paul Bert et la place Bahadourian dans le 3e arrondissement de Lyon et qui réunit forains et particuliers autorisés à vendre des repas, n'aura pas lieu.

"Nous avons pris la décision de l'annuler", explique Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la sécurité à la Ville de Lyon.
"Nous l'avons décidé conjointement avec le recteur de la Grande Mosquée et le président du CRCM (Conseil Régional du Culte Musulman) car c'est le seul marché de ce type dans toute l'agglomération. Ce que nous souhaitons en revanche c'est que les commerçants alimentaires de la rue Paul Bert puissent travailler dans les meilleures conditions. On a donc supprimé des places de parking pour que ces professionnels puissent organiser des files d'attente avec la distanciation nécessaire. Ce que nous craignons un peu c'est l'installation de vendeurs à la sauvette. Des barrières seront donc installées en face des magasins pour l'éviter",
poursuit Jean-Yves Sécheresse qui conclut : "C'est un moment important pour la communauté musulmane de notre ville. On doit y prêter attention mais on ne peut pas outrepasser la loi."

En revanche, dans le quartier de la Guillotière, 5 épiceries qui ne respectaient pas les règles sanitaires ont été fermées.

Le Ramadan devrait s’achever le samedi 23 mai après 4 semaines de jeûne et de prières.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société ramadan religion