Lyon: La société qui produisait “Dropped” condamné à indemniser la famille d'un caméraman tué dans l'accident

Brice Guilbert était opérateur de prise de vues sur de nombreuses émissions, et sur des tournages de France Telévisions. / © AFP Photo/ "Courtesy of ALP production staff"
Brice Guilbert était opérateur de prise de vues sur de nombreuses émissions, et sur des tournages de France Telévisions. / © AFP Photo/ "Courtesy of ALP production staff"

La justice lyonnaise a reconnu "la faute inexcusable" de la société de production "ALP" dans l'accident d'hélicoptère qui a coûté la vie à 10 personnes en Argentine en 2015. Elle la condamne à dédommager la veuve et la famille du caméraman Brice Guilbert, originaire de Chaponost (Rhône).      

Par Ph. Bette avec l'AFP

Le tournage de l'émission "Dropped", une émission de téléréalité tournée en Argentine en 2015, avec notamment la navigatrice Florence Arthaud et la nageuse Camille Muffat avait tourné à la catastrophe. Deux hélicoptères s'étaient télescopés pendant le tournage et dix personnes avaient péri dans le crash, dont un opérateur de prise de vues Brice Guilbert, originaire Chaponost (Rhône).
 

La veuve et la famille du caméraman réclamaient de la justice la condamnation de la société de production "ALP" pour sa responsabilité dans l'accident. Le Tribunal des affaires de sécurité sociale de Lyon a reconnu "la faute inexcusable" de l'employeur et l'a condamné à verser à la veuve, au fils, aux parents et au frère du caméraman 120 000 euros de dommages et intérêts.

Dans une lettre ouverte publiée le 7 mars 2017, les familles des victimes de la catastrophe avaient mis en cause la société de production et s'estimaient ignorées des institutions judiciaires. Elles soulignaient que "ces morts tragiques avaeint laissé une diziane d'enfants orphelins dont sept de moins de 10 ans".

La justice lyonnaise s'est fondée sur le rapport d'enquête rendu en décembre 2015 par les enquêteurs de la Sécurité civile argentine pour établir les responsabilités dans cet accident. La société de production, qui produit aussi Koh Lanta et Fort Boyard, avait déjà été condamnée une première fois par le tribunal des Hauts de seine à dédommager la famille d'un autre caméraman.

Des procédures pénales sont en cours d'instruction en Argentine et en France. "ALP" et son directeur de production ont été placés à ce titre sous le titre de témoin assisté. L'affaire devrait donc connaître de nouveaux développements judiciaires.   

L'hommage de la population de Chaponost (Rhône) au lendemain  du drame : 
 
                                

Sur le même sujet

Notre page consacrée à l'affaire Meunier dans le JT du 22 octobre

Les + Lus