Lyon supprime les publicités numériques dans le métro et veut réduire la consommation électrique des affichages

Les élus écologistes de Lyon ont annoncé la fin de la publicité numérique dans le métro Lyonnais. À partir du 1ᵉʳ avril prochain, les panneaux seront progressivement démontés.

Le nouveau contrat de concession prévoit la suppression des supports publicitaires numériques dans le métro lyonnais et limite au maximum le nombre de panneaux. Les démontages de panneaux numériques vont donc progressivement aboutir à leur disparition le 1er avril, sur les murs des couloirs de correspondance. 

"Une bonne chose" pour les uns. "Un détail" pour les autres. L'annonce de la suppression de la publicité numérique dans le métro fait réagir les Lyonnais. Sur les réseaux sociaux, encombrés, eux aussi, de publicité, les internautes se lâchent. Certains se demandent qui va payer le manque à gagner, "si ça évite une hausse des prix de l'abonnement, ça me va" peut-on lire sur X (ex-Twitter). "Encore faudrait-il qu'il fonctionne" semble ironiser Bertrand, un voyageur. 

"On est déjà assez pollué comme ça"

Élisa se pose plutôt la question de l'insécurité, elle est rejointe par une autre personne :"le problème, ce n'est pas la pub, c'est l'insécurité".

Il y a ceux pour qui, "c'est une bonne chose". "On est déjà assez pollué comme ça, sur les réseaux sociaux, sur internet, pour que quand on sort, on soit aussi abreuvé de ces images", explique un client croisé dans le métro.

"Au regard du confort visuel"

Le contrat de concession arrive à échéance le 31 mars prochain. Dans le cadre de son renouvellement, Le syndicat des transports en commun Lyonnais (SYTRAL) explique qu’au "regard des ambitions en matière de sobriété énergétique et de confort visuel, les conditions de diffusion de la publicité ont été revues". 

 L’ensemble des panneaux publicitaires numériques du réseau TCL s’éteindront et seront ensuite progressivement déposés, à commencer par les caissons et la bâche de la station Bellecour, permettant de réduire l’empreinte carbone et la pollution visuelle pour nos usagers.

Bruno Bernard, Président (Les écologistes) du SYTRAL

Un nouveau contrat 

La publicité rapporterait environ 34 millions d'euros au réseau des transports en commun Lyonnais. Cela représenterait 0,4 % du budget. Le nouveau contrat devrait engendrer le même montant selon le SYTRAL.

À partir du 1ᵉʳ avril, les 120 panneaux publicitaires numériques, répartis dans 12 stations, seront progressivement démontés. "Ça consommera moins d'énergie" commente une cliente du réseau des transports en commun Lyonnais.

"Arrêter les dispositifs intrusifs"

"On ne veut pas bannir la publicité", explique un élu à la métropole Lyonnaise. Le nouveau règlement local de la publicité, voté en juin 2023, prévoit de "la remettre à sa juste place".

"On veut arrêter les dispositifs intrusifs comme le numérique ou les grands panneaux comme ceux de 12m², on les limitera à 2 ou 4m²", détaille Philippe Guelpa-Bonaro, vice-président en charge de la publicité à la métropole.

Le financement des transports

Pour mémoire, le financement des transports en commun à Lyon est assuré par trois principaux contributeurs. Les entreprises, avec le versement, pour 420 millions d'euros, la billettique qui représente 200 millions d'euros, et les collectivités locales pour 200 millions d'euros.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité