Lyon : une aire de stationnement bientôt transformée en point de co-voiturage, provoque la colère des riverains

La Métropole de Lyon a décidé de supprimer en partie un parking situé le long du quai Gailleton dans le 2e arrondissement pour en faire une aire de rendez-vous de covoiturage. Au grand mécontentement des riverains qui voient s'envoler 75 places de stationnement de surface.

Le parking quai Gailleton (Lyon 2e) qui va devenir une aire de covoiturage à la rentrée de septembre 2021
Le parking quai Gailleton (Lyon 2e) qui va devenir une aire de covoiturage à la rentrée de septembre 2021 © Julien Sauvadon/ France 3 Rhône-Alpes

Un stationnement en moins, une aire de covoiturage en plus.

Dans le suivi de sa politique d'encouragement du covoiturage et des autres usages de déplacements, la Métropole de Lyon a décidé de supprimer une partie des places de stationnement situées quai Gailleton dans le 2e arrondissement de Lyon pour en faire une zone de covoiturage. L'objectif de cette  est de proposer un lieu de rendez-vous sécurisé aux automobilistes qui prennent ou déposent des passagers avant de rentrer ou de sortir de Lyon. A terme, 75 places vont être supprimées et 35 subsisteront.

Un collectif de riverains, opposé au projet, s'est créé. Le collectif "Apaisons le Quai Gailleton" dénonce la place de plus en plus réduite pour la voiture au centre-ville au détriment des habitants. Ils demandent à la Métropole d'abandonner le projet ou de le re-dimensionner.

Le lieu n'est vraiment pas adapté à notre avis à ce qu'ils veulent faire. C'est un endroit où il y a beaucoup de riverains. On est déjà très gênés par la circulation. On ne demande pas mieux qu'il y en ait moins. Mais s'ils nous en rajoutent, franchement ça ne nous parait pas une bonne idée!

Françoise de Loitière, co-fondatrice du collectif "apaisons Le Quai Gailleton"

 

Un projet de l'ancienne majorité à la Métropole de Lyon

Le maire du 2e arrondissement de Lyon lui aussi trouve cet emplacement peu judicieux.

Mais pour la Métropole, au contraire, le quai Gailleton est emprunté chaque jour par 300 usagers du covoiturage. Une voie réservée a d'ailleurs été créée en décembre 2020 à l'entrée de l'autoroute A7 vers Marseille. Et le lieu est donc bien choisi.

Deux covoitureurs qui s'apparient, c'est une voiture de moins en circulation. L'objectif c'est donc de diminuer la circulation automobile et aussi la pression sur le stationnement en Presqu'ile.

Pierre Soulard, chef de service mobilités urbaines Métropole de Lyon

Le sujet, s'il crée cette polémique, ne devrait pas donner lieu à du "Greenbashing" : le projet avait en effet initié par l'ancienne majorité de la Métropole sous la houlette de son président d'alors David Kimelfeld.

Une soixantaine d'aires sur le territoire de la Métropole de Lyon

 

Dans la Métropole de Lyon, on compte au moins une aire ou zone de covoiturage. Soit une soixantaine de ces zones de rendez-vous ou de stationnement. 

Il faut y ajouter deux grands parkings : l'un au nord de l'agglomération Portes de Lyon. L'autre près de la gare d'Yvours.

Sur cette carte, on découvre les emplacements de toutes les zones de covoiturage dans la Métropole de Lyon et un peu au delà.

 

 

La Métropole possède son propre site de covoiturage. Les travaux devraient commencer la semaine prochaine pour un montant global de 300 000 euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement circulation économie transports