Lyon : plus de 2 000 personnes manifestent à l'appel de syndicats nationaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathieu Boudet
A Lyon, la manifestation devait partir en fin de matinée, depuis la Manufacture des Tabacs et jusqu'à la place Bellecour.
A Lyon, la manifestation devait partir en fin de matinée, depuis la Manufacture des Tabacs et jusqu'à la place Bellecour. © Victor Bashtik /FTV

Plusieurs syndicats et organisations de jeunesse ont appelés à faire grève et à manifester, ce mardi 5 octobre, à Lyon comme dans toute la France, pour des augmentations de salaires notamment.

Salariés et chômeurs sont appelés à faire grève et à manifester, ce mardi 5 octobre à Lyon comme dans toute la France, pour exiger des "réponses urgentes", notamment sur la question des salaires, et remettre les questions sociales au coeur du débat, à un peu plus de six mois de la présidentielle.
    

Peu de perturbations à Lyon

Quelque 200 points de rassemblement sont prévus partout en France, selon Céline Verzeletti, secrétaire confédérale de la CGT. "C'est une première indication qui est positive pour nous", s'est-elle félicitée. La grève s'annonce cependant assez peu suivie dans les transports, la SNCF prévoyant un trafic "normal" pour les TGV, et "quasi normal" pour les TER, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes. A Lyon, le trafic des transports en commun ne semblait pas subir de perturbations majeures, mardi matin, les TCL ne mentionnant pas d'impacts notables sur la circulation des métros et trams. A Lyon, la manifestation est organisée de la Manufacture des Tabacs jusqu’à la place Bellecour. La police évoquait 2 300 manifestants, partis vers midi, sans constater de débordements particuliers.

 

Pour une augmentation générale

Ce sont les syndicats CGT, FO, Solidaires, FSU, ainsi que les organisations de jeunesse Fidl, MNL, Unef et l'UNL, qui ont appelé à cette journée interprofessionnelle de grève et de manifestation le 30 août dernier. Ils affirment dans un texte commun lundi "l'urgence de revaloriser les grilles
de classifications des branches professionnelles, d'augmenter le Smic, le point d'indice de la fonction publique, les pensions, les minimas sociaux et les bourses d'étude".
 A Paris, où les tractations avec la préfecture ont été difficiles, le cortège partira de la place de la République à 14H00 en direction d'Opéra. "Plusieurs milliers de personnes sont attendues", selon une source policière.
 

Les fonctionnaires en première ligne ?

Les fonctionnaires devraient aussi grossir les rangs des manifestants. Réunis au siège de la CGT à Montreuil, cinq des neuf syndicats représentatifs de la fonction publique ont mis l'accent sur la question des salaires au cours d'une conférence de presse lundi. "On ne peut pas se permettre de prendre encore six mois pour réfléchir, il y a une urgence salariale dans la fonction publique et dans le monde du travail", a jugé Gaëlle Martinez, la déléguée générale de Solidaires. "Il y a une absence de dialogue social depuis le début de ce quinquennat, qui empêche d'avoir des perspectives dans la fonction publique", a affirmé Fabien Golfier, secrétaire général de la FA-FP, lors d'une conférence de presse au siège de la CGT à Montreuil.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.