Lyon et Villeurbanne : vers une annulation du port obligatoire du masque ?

L'arrêté portant sur le port obligatoire du masque, en cours depuis mardi à Lyon et Villeurbanne, pourrait être annulé. Un collectif a déposé mercredi des recours dans plusieurs villes de France dont Lyon et Villeurbanne. 

A Lyon et Villeurbanne, deux villes situées en zone rouge, le masque est obligatoire depuis le 1er septembre
A Lyon et Villeurbanne, deux villes situées en zone rouge, le masque est obligatoire depuis le 1er septembre © Martin BUREAU / AFP
Dans un communiqué diffusé par l'avocat du collectif Victimes Coronavirus France, ses membres ont décidé de saisir la justice en arguant notamment des intempestifs changements d'attitudes et d'opinions du gouvernement sur le port du masque. 
Le collectif juge impossible les coups de volant tantôt à droite, tantôt à gauche des experts et du ministère de la santé. 

Victimes Coronavirus France fait valoir que le masque est "très peu présent lors des apparitions du gouvernement et absent des plateaux de télé. Il est, toujours selon le communiqué, désormais facultatif pour les travailleurs extérieurs. Bref, pour le collectif, le masque est devenu un sujet semant la confusion."
En en appelant à la justice. Ce sera "à elle de trancher si le port du masque obligatoire entre dans le cadre du principe de précaution et s'il est proportionnel à la situation." 

En Alsace, la justice a ordonné à la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, de revoir son arrêté qui imposait depuis samedi 30 août le port généralisé du masque à Strasbourg et dans les 12 autres principales villes du département. 

Le mouvement se développe sur tous les fronts. Des pétitions contre le port du masque sont en ligne, des groupes Facebook ont vu le jour. En Allemagne, des manifestations ont eu lieu. Un appel a été lancé en France pour le 5 septembre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société santé coronavirus/covid-19