Lyon : Une zone de sécurité prioritaire sans un policier de plus

La zone de sécurité prioritaire (ZSP) de Lyon, englobant le quartier de la Duchère, un quartier au taux de délinquance supérieur à l'agglomération, a été lancée jeudi, mais sans recrutement de nouveaux policiers.

© France 3 Rhône Alpes
La zone de sécurité prioritaire de Lyon a été officiellement mise en place jeudi mais ce dispositif ne prévoit aucun rectutement de policiers. "Il s'agit d'améliorer l'action de la police, de faire du mieux répressif et d'être plus attentifs aux actions de prévention", selon le préfet du Rhône Jean-François Carenco.

Cette ZSP fait partie de la première vague de quinze prévues en 2012 par le ministère de l'Intérieur, alors que cinquante devraient suivre en 2013. Le préfet a toutefois souligné qu'il n'avait demandé "aucun effectif policier supplémentaire" alors qu'une centaine de policiers est déjà affectée au commissariat du 9e. "Il s'agit de réorienter les effectifs dont nous disposons", soit 520 hommes de la division ouest du département, pour des missions ponctuelles à La Duchère, a précisé à l'AFP Albert Doutre, directeur départemental de la sécurité publique, évoquant notamment l'intervention d'un groupe anti-drogue et "d'un équipage de la BAC fidélisé" sur ce quartier.

"La Duchère est un quartier qui a évolué de manière positive au cours des 15 dernières années, en matière d'urbanisme, d'éducation et avec le Groupe local de traitement de la délinquance (GLTD)", a observé le préfet, ajoutant : "Manuel Valls a souhaité qu'on puisse terminer le boulot".
durée de la vidéo: 01 min 37
Zone de sécurité prioritaire à la Duchére
Avec un peu plus de 10.000 habitants, la Duchère connaît un taux de chômage de 22%, contre 13% à Lyon, et celui des jeunes atteint 36%. La délinquance y a augmenté de 5,26% au cours des huit premiers mois de 2012.
Le dispositif prévoit également une "discrimination positive en matière d'emplois et de formation". "On va faire en sorte de recevoir très rapidement tous les jeunes diplômés sans emploi", a déclaré le préfet.Un premier bilan devrait être dressé avant la fin de l'année.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter