Malgré la crise énergétique, le village des oursons va revivre dans l'ouest lyonnais

Publié le

Tous les ans, à l'approche des fêtes de fin d'année, il revient. En cette période de crise de l'énergie, le village des oursons va, malgré tout, s'animer à partir du 5 décembre pour le plus grand bonheur des petits… et des grands !

Un petit ours boulanger s'apprête à enfourner son pain. D'autres, dans un téléphérique gravissent une montagne enneigée. Un peu plus loin, plusieurs familles de plantigrades s'amusent à faire du patin à glace. Chaque année, pour les fêtes de fin d'année, c'est un rituel. On se presse pour admirer le village des ours miniatures à Craponne, dans l'ouest lyonnais. En cette fin novembre, cinq passionnés s'activent au remontage du village et des décors. Il faut tout vérifier, retrouver les guirlandes et positionner les différents "chalets". Il y en a une quinzaine. De l'atelier de menuiserie à la mairie, de l'église à la gare. Tout ici est fait main.

Chaque année, on ressort les chalets, on vérifie leur bon fonctionnement. On bricole ceux qui méritent, cela nous prend entre une semaine et dix jours de remontage. Mais c'est un plaisir.

Edmond Cayrol, président du "village des ours"

La belle histoire

Le projet, à l'origine, est celui de Jean-Claude Berthaud. Un autre habitant de la commune. Aujourd'hui décédé. Sa famille a accepté de léguer le village pour qu'il continue sa vie. Il y a plusieurs dizaines d'années, Jean-Claude a commencé par construire un chalet. Il voulait faire plaisir à l'un de ses petits-enfants. Un chalet, puis deux et trois… Le temps a passé, les chalets se sont accumulés. En récupérant des moteurs de machines à laver ou de micro-ondes, il a créé tout un univers animé et illuminé. Le village des oursons, installé dans la cour de sa maison, attirait de plus en plus de monde. La rue, à la nuit tombée, rassemblait de nombreux visiteurs. A tel point que le maire de l'époque avait envisagé de la barrer.

On économise

Depuis la disparition de Jean-Claude, c'est son ami, Edmond, qui a repris le flambeau. La mairie a décidé d'héberger le village "en lieu sûr". Elle a mis à disposition un ancien local technique près de l'hôtel de ville de Craponne. Le village est désormais à l'abri des intempéries et visible derrière une vitrine. Protégés des aléas climatiques, les chalets résistent mieux. Le local dispose de détecteurs de présence. Les lumières et les animations ne se mettent en route que devant la présence de spectateurs. "On fait des économies comme ça". Bien que le budget dédié à l'événement reste modeste, toutes les solutions sont bienvenues pour réduire la facture. 

Dans son foyer, à la maison, on veille au grain. Bien que la consommation électrique consacrée à l'éclairage ne représente "que" 3,1% de la facture, chaque geste compte.

 

Le village, actuellement en cours de montage, sera inauguré le 5 décembre 2023 en fin d'après-midi. Il sera mis en lumière jusqu'à la fin de l'année.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité