Municipales 2020. Candidate à Lyon, Nathalie Perrin-Gilbert ne veut pas distribuer les places avant le résultat du vote

Journée nationale de La France Insoumise sur le thème de l'eau à Lyon - 23 mars 2019 / © M. Jegat/MaxPPP
Journée nationale de La France Insoumise sur le thème de l'eau à Lyon - 23 mars 2019 / © M. Jegat/MaxPPP

Maire du 1er arrondissement de Lyon, Nathalie Perrin-Gilbert brigue le fauteuil de la mairie centrale. La tête de liste de Lyon en Commun, soutenue par un certain nombre de mouvements de gauche, parle de conviction et de cohérence face "à des partis pressés de se partager les places".

Par Aude Henry

Tête de liste de Lyon en Commun, Nathalie Perrin-Gilbert n'aime pas vraiment que l'on se contente de nommer La France Insoumise parmi ses soutiens. L'actuel maire du 1er arrondissement, candidate à la mairie centrale, précise être à la tête d'une "liste d'habitants et d’habitantes de Lyon, soutenue par un certain nombre de mouvements de gauche".

Quels mouvements de gauche soutiennent Nathalie Perrin-Gilbert ? La France Insoumise donc, mais aussi la Gauche Républicaine et Socialiste, le Mouvement Républicain et Citoyen, Ensemble !, le Mouvement pour une écologie populaire et sociale, ainsi que le GRAM, Groupe de réflexion et d'actions métropolitaines.

Pourquoi pas une union de la Gauche ?

Parmi les sept listes en course pour cette élection municipale à Lyon, il y a donc celle menée par Nathalie Perrin-Gilbert, mais également celle de Sandrine Runel, candidate au nom du Parti Socialiste. Deux listes de Gauche, qui dans le dernier sondage BVA pour Mag2Lyon sont respectivement créditées de 9 et 7% d'intentions de vote au premier tour.

Je ne suis pas quelqu’un qui partage le pouvoir, qui distribue des places avant le résultat du vote des électrices et des électeurs

A la question de savoir pourquoi ne pas faire front commun, Nathalie Perrin-Gilbert défend la volonté d'une ouverture citoyenne : "nous avons souhaité nous laisser le temps d’ouvrir la liste à des hommes et des femmes qui ne sont pas encartés dans des partis. Et face à cette proposition, nous avions des partis pressés de faire des alliances, et pressés de se partager les places".
 

Programme très écolo

Au programme de Lyon en Commun, plusieurs points portés sur l'écologie. Nathalie Perrin-Gilbert propose la gratuité des transports communs, de végétaliser la ville, et de généraliser la circulation à 30 km/h au centre de Lyon.

Quelle différence avec la candidature d'Europe Ecologie Les Verts ? Une certaine volonté de rupture avec le pouvoir en place ?
"Ce qui nous différencie, c’est que je ne fais pas partie de l’exécutif", rétorque Nathalie Perrin-Gilbert. "EELV siège avec David Kimelfeld à la Métropole. Ils ont des vice-présidents, ils ont des conseillers délégués qui participent à la commission permanente. Ils étaient dans l’exécutif de Gérard Collomb, ils n’en sont jamais partis".

Je veux essaimer sur la ville et la Métropole

Plus qu'une rupture avec le pouvoir en place, Nathalie Perrin-Gilbert évoque "conviction et cohérence sur le long terme". La tête de liste de Lyon en Commun s'explique : "je ne me suis pas découverte de gauche ni écologiste six mois avant les élections. J’ai incarné cette proposition sur le 1er arrondissement. Je continue à le faire, et je veux essaimer sur la ville et sur la Métropole".

Lyon en Commun a déposé des listes sur les 9 arrondissements de Lyon, et sur les 6 circonscriptions lyonnaises de la Métropole.

Sur le même sujet

Les + Lus