Municipales et Métropolitaines 2020 : à Lyon, union des Écologistes et des forces de Gauche à l'aube du 2e tour

Publié le Mis à jour le
Écrit par Dolores Mazzola
Elections Municipales / Métropolitaines (2e tour) : à Lyon, les Ecologistes et la Gauche à l'aube du 2e tour. Conférence de presse ce mercredi 2 juin 2020
Elections Municipales / Métropolitaines (2e tour) : à Lyon, les Ecologistes et la Gauche à l'aube du 2e tour. Conférence de presse ce mercredi 2 juin 2020 © P.Satis

Union EELV-listes de gauche pour remporter Lyon et la Métropole. Quel terrain d'entente Les Verts ont-ils trouvé avec les forces de gauche en vue du 2nd tour des élections municipales et métropolitaines ? Quelles stratégies ? Une première conférence de presse commune avait lieu ce 3 juin.

Arrivés en tête à Lyon le 15 mars dernier, les Verts espèrent confirmer le 28 juin les scores enregistrés lors du premier tour des élections municipales et métropolitaines. En position de force avant ce second tour des élections, les Écologistes font alliance avec les gauches lyonnaises. Au lendemain du dépots des listes, ils ont présenté ce matin dans le 7e arrondissement leurs partenaires pour la campagne.   

Ville et Métropole : les écologistes restent les patrons

Ce mercredi matin, ils ont officialisé leur coalition et annoncé la constitution de leurs équipes et de leurs listes en vue du second tour des élections pour la ville et la métropole. Aux côté des Verts, "la Gauche Unie" et "Lyon en Commun" de la maire sortante divers gauche du 1er arrondissement Nathalie Perrin-Gibert. Cependant, les écologistes restent bien les patrons.

A Lyon, les Verts conservent la tête de liste dans tous les arrondissements où ils sont arrivés en tête. "Les têtes de liste sur les 9 arrondissements à Lyon restent les même que celles qui ont été présentées au premier tour," a indiqué Grégory Doucet, tête de liste EELV à la ville de Lyon, "on a regardé ce que l'un et l'autre pesait, on a aussi tenu compte de la gouvernabilité de l'ensemble.. sur la question programmatique, nous nous sommes très vite rendus compte que nos différences ne nécessitaient pas un retravail en profondeur de notre programme."

Pour la Métropole, le candidat arrivé en tête au 1er tour conduira la liste. Ainsi, les écologistes seront têtes de listes dans 12 des 14 circonscriptions. 
Cette coalition des Verts et des forces de gauche vise à contrer l'alliance réalisée entre Gérard Collomb et Les Républicains. L'adversaire est clairement désigné: "les résultats du premier tour ont été clairs... nous sommes aujourd'hui les favoris de cette élection et c'est ce qui a conduit à cette coalition anti-climat de Gérard Collomb et de Laurent Wauquiez," explique Bruno Bernard, tête de liste EELV à la Métropole. Il ajoute: "je pense que le choix est entre ces deux possibilités. C'est aux électeurs de trancher entre un projet écologique autour de la justice sociale, la préservation de l'environnement, du climat... ou ce projet à droite qui ne repose que sur une chose : battre les écologistes!"

De leur côté, leurs alliés et partenaires de gauche veulent faire entendre leurs "petites" différences. Et Nathalie Perrin-Gilbert dit vouloir "croire à cettte capacité de transcender nos identités de départ un peu différentes pour nous retrouver dans une proposition commune pour Lyon. Je crois que c'est ce que les Lyonnaises et les Lyonnais attendent ... ici un peu plus à gauche, ici un peu plus écolo, l'essentiel, c'est qu'on se retrouve au final."


Les gauches unies à Lyon derrière EELV.  Grégory Doucet, Bruno Bernard, Renaud Payre, Nathalie Perrin-Gilbert et de Sandrine Runel sont présents lors de cette première conférence de presse commune. Une conférence de presse en extérieur pour respecter distanciation sociale et gestes barrières. 


Enjeux et jeux d'alliances à l'approche du 2e tour à Lyon

Le maire sortant Gérard Collomb, soutien historique d'Emmanuel Macron, a créé un choc jeudi 28 mai en renonçant à briguer la métropole au profit d'une alliance avant le candidat LR, François-Noël Buffet. En échange, le candidat de la droite pour la ville de Lyon, Etienne Blanc (17% au premier tour), s'efface au profit de Yann Cucherat, poulain de Gérard Collomb pour la mairie (14,9% au premier tour).

A Lyon, après cette alliance détonante pour la métropole entre le candidat LREM Gérard Collomb (désinvesti depuis) et la droite locale, les Verts se préparaient à cimenter une alliance avec les  listes de gauche pour l'emporter au soir du 28 juin. Arrivés en tête des deux scrutins (métropole et ville) le 15 mars dernier pour le premier tour, les écologistes espèrent remporter la mise avec le duo Grégory Doucet (ville) et Bruno Bernard (métropole), à la tête d'une liste d'union de la gauche. Le scrutin du 28 juin opposera les listes conduites par les écologistes et la gauche aux listes de Gérard Collomb et de la droite, et à celles du président sortant de la métropole, David Kimelfeld, candidat LREM dissident à sa
succession, allié sur la Ville au premier adjoint sortant Georges Képénékian.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.