Une page se tourne à Gerland : les adieux au stade ...

C'est la fin d'une époque: samedi, l'Olympique Lyonnais dispute son dernier match de ligue1 au stade de Gerland. Pendant 65 ans, les plus belles pages du club de football se sont écrites dans cette enceinte sportive du 7ème arrondissement. L'OL perdra bientôt ses quartiers au stade des Lumières.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Episode 1 : l'adieu des riverains au football

A l'exception de quelques supporters heureux d'avoir leur équipe préférée à portée de mains, la plupart des riverains sont heureux du départ de l'OL à Décines. Du côté de la cinquantaine de boutiques situées à proximité du stade de Gerland, on ne sortira pas non plus les mouchoirs. Incivilités, supporters éméchés, parking sauvage et autres désagréments ont souvent eu raison de la clientèle et provoqué l'exaspération des habitants du quartier. Les commerçants du quartier de Gerland seraient heureux de voir arriver le LOU rugby. Ils voient dans ce changement une clientèle différente. Enfin, dans les bars et restaurants, avec le départ de l'Olympique Lyonnais, on redoute un certain manque à gagner et la fin d'une certaine ambiance dans le quartier ... 
Qu'en pensent les riverains du stade de Gerland ? 1/12/15 ©France 3 RA

Episode 2 : une visite du stade de Gerland

reportage J.Sauvadon, JC.Adde, D.Dumas- Intervenant : Albert Constantin - Architecte des tribunes nord et sud en 1998 - 2/12/15 ©France 3 RA

 

Il était une fois le Stade de Gerland : un peu d'histoire 

Le saviez-vous ? OeŒuvre de Tony Garnier et fief de l'OL depuis 65 ans, le Stade de Gerland est l'un des plus anciens stades de France. Inspiré de l'Antiquité, il a été bâti en 1919 par Tony Garnier et rénové en 1998 pour accueillir la Coupe du Monde. C'est Edouard Herriot, alors maire de Lyon, qui avait mandaté au début des années 10, l'architecte Tony Garnier afin de créer un espace sportif dans la perspective de l'exposition internationale de 1914. Le stade de Gerland a été mis en chantier en 1913. Mais la Grande Guerre a provoqué la suspension les travaux qui ont repris en 1919, avec l'aide de prisonniers de guerre. Ce temple du sport a été à l'origine conçu comme un stade omnisports destiné à accueillir de grandes manifestations populaires. En 1926, le stade est inauguré par Edouard Herriot. Les quatre portes monumentales du stade ont été classées monuments historiques en 1967. Aujourd'hui, l'Olympique lyonnais, qui en est le club résident depuis 1950, se prépare à quitter le stade de Gerland pour le stade des Lumières, à Décines, dans la banlieue de Lyon. 

reportage Archives 2005 (F.Haroud / L.Crozat) - Intervenants : Véronique Poty (musée Urbain Tony Garnier) / Albert Constantin (architecte rénovateur de 1998) ©France 3 RA - INA

Quelques dates et chiffres clés du stade de Gerland