Pass vaccinal : les restaurants doivent contrôler l'identité en cas de doute

Publié le
Écrit par Fatima Bouyablane (avec les propos recueillis par Fréderic Llop et Thierry Swiderski)

Le pass vaccinal est en vigueur depuis ce lundi 24 janvier. Il permet de se rendre au cinéma et autres lieux culturels, d'aller au restaurant et de prendre le train. En cas de doute, les professionnels pourront contrôler notre identité.

Fini les tests antigéniques et PCR négatifs, fini le pass sanitaire, le pass vaccinal est entré en vigueur ce lundi 24 janvier. Les professionnels peuvent contrôler l'identité de la personne en cas de doute.

Dans le 2e arrondissement, au sein de Brasserie Georges, tout est mis en place pour répondre aux décisions du gouvernement.

''Si une personne est récalcitrante, j'en ferai part à ma direction, raconte Sylvain Ansart qui endosse le rôle de contrôleur de pass vaccinal à l'entrée de l'Institution lyonnaise. On lui expliquera les choses mises en place par le gouvernement''.

Quant au directeur général de la Brasserie Georges, Jacky Gallmann, il a observé des clients mentir ostensiblement. ''J'ai vu des personnes avoir plusieurs pass sanitaires, cinq dix pass sur elles, et ne savaient pas lequel présenter. Avec le pass vaccinal, je serai très rigoureux. S'il faut demander une pièce d'identité ou refuser l'accès à quelqu'un je n'hésiterai pas. Je le regrette mais c'est comme ça''.

Le pass vaccinal divise la profession

Avec le pass vaccinal, les restaurateurs sont légalement responsables de sa validité. Même si la plupart d'entre eux sont réticents, ils n'ont guère le choix.

''La plupart des professionnels se résignent à appliquer les décisions gouvernementales, constate Thibault Salvat, responsable des restaurateurs UMIH du Rhône. Ce n'est confortable pour personne et toujours difficile à mettre en place en fonction des structures, des restaurants, des établissements. Mais il faut les appliquer, il faut jouer le jeu, donc on le fait''.


En cas d'infraction, le client comme le patron sont passibles d'une amende.1 000 euros contre 135 euros actuellement si vous utilisez le pass de quelqu'un d'autre. Quant aux professionnels, ils risquent en cas de non contrôle du pass, une amende de 1 000 euros.
Tout savoir sur le pass vaccinal ici.

durée de la vidéo : 01min 43
pass vaccinal Brasserie Georges ©France Télévisions