Placé sous bracelet électronique, l'agresseur du maire de Grigny n'ira pas en prison

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yannick Kusy (@yannkusy)

Un habitant de Grigny vient d'être condamné à 2 ans de prison, dont un avec sursis pour avoir agressé le maire de sa commune, Xavier Odo, le jeudi précédent, sur la place du marché. Il l'avait également menacé avec un couteau. Il effectuera sa peine ferme d'un an sous bracelet électronique

Un homme âgé d’une trentaine d’années a été jugé en comparution immédiate ce lundi 21 février devant le tribunal judiciaire de Lyon. Il a été interpellé jeudi dernier, immédiatement après avoir agressé le maire de Grigny, Xavier Odo, puis placé en détention provisoire. Il comparaissait pour « violences aggravées » et « violences avec arme sur personnes dépositaires de l’autorité publique. »

Les faits se sont déroulés sur la place du marché de cette commune, place Jean Jaurès. L’homme a frappé au visage l’élu, l’a insulté et menacé de mort à l’aide d’un couteau. Il a également menacé un conseiller municipal et deux policiers qui étaient présents.

Le tribunal a décidé de le condamner à deux ans de prison dont un avec sursis et il effectuera l'année de prison ferme sous bracelet électronique, chez sa soeur, résidant à Chaponost. La procureure avait pourtant requis 12 mois d'emprisonnement dont 6 avec sursis, un maintien en détention, une obligation de soins, de travail. 

L'homme a également interdiction de paraître à Grigny, obligation de soigner son alcoolisme et de travailler. Il devra verser 1000 euros au maire Xavier Odo, qui en réclamait 3000. 

Contacté ce mardi 22 février, le maire de Grigny Xavier Odo a fait part d’une réaction mitigée : « Dans quelle mesure des gens vont se servir de cette décision comme étant un prétexte pour aller plus loin et déstabiliser encore plus l’institution ? C’est toute la responsabilité de la Justice. Cette dernière a répondu en infligeant une peine « importante » qui est deux ans de prison. Certes, il y a un an avec un bracelet et un an de sursis. Mais, encore une fois, la justice estime que c’est beaucoup. En tant qu’élu, je ne vais pas commenter. Certains de mes collègues ont estimé que ce n’était pas suffisant. Et même la presse a mis en exergue le fait que cet agresseur échappait à la prison. Mais la Justice a fait un autre choix. »

Un individu connu par la municipalité

L’agresseur n’est pas un inconnu dans la commune. Depuis l’agression, la mairie de Grigny a publié un communiqué dans lequel il est précisé que l’individu est «  accompagné… depuis de nombreuses années et sur de nombreux sujets par les services de la ville… Il a fait l’objet de plaintes pour dégradations et agressé des agents municipaux. »

Xavier Odo, élu DVD, a reçu le soutien de nombreux élus de tous bords, parmi lesquels le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet, qui a rapidement réagi sur les réseaux sociaux.

durée de la vidéo : 13sec
Xavier Odo (DVD) maire de Grigny ©france tv

Certains d’entre eux, essentiellement de droite, se sont rendus samedi à la mairie de Grigny pour participer à une photo de soutien.

Parmi eux, figuraient certains élus déjà agressés dans le passé, comme le maire de Bron Jérémie Bréaud.

A noter que le maire de Grigny avait déjà été visé par des tags et messages injurieux en juillet et octobre 2020.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité