Polémique avortée autour de l'avenir du site Fagor-Brandt dans le quartier de Gerland à Lyon

Publié le
Écrit par Daniel Pajonk

Une réunion a eu lieu ce lundi matin, 4 octobre 2021, entre la Métropole de Lyon et les protagonistes au sujet de l'avenir des entrepôts Fagor-Brandt, un haut lieu culturel depuis une demi-douzaine d'années. La collectivité veut en faire un stationnement pour les bus et les tramways des TCL.

Évoqué il y a quelques mois, le projet de transformation des anciennes usines Fagor-Brandt, situé à Gerland, pourrait bien prendre forme en 2023. Ainsi en aurait décidé dernièrement la Métropole de Lyon qui entend en faire un local technique pour le stationnement des tramways et des bus de la société lyonnaise de transports en commun (SLTC). 

Cette décision, prise unilatéralement par Bruno Bernard, le président de la Métropole, ne poserait pas de difficulté si le site en question n'hébergeait pas plusieurs structures culturelles de l'agglomération lyonnaise. Qui n’auraient pas été prévenues en fin de semaine.  D'après l'hebdomadaire culturel lyonnais Le Petit Bulletin, même l'adjointe à la culture de la mairie de Lyon n'était pas informée de la prise de la décision. Nathalie Perrin Gilbert avait certes été informée il y a plusieurs de l'éventualité du projet, mais sans calendrier précis. Ce lundi, elle n'a pas souhaité répondre à nos questions. Selon un calendrier qui aurait été proposé par Bruno Bernard, les entrepôts devraient être rendus disponibles au début de l’année 2023. Ce qui laisse donc peu de temps aux structures culturelles pour se retourner.  

Des pistes rassurantes

Ce lundi matin, une réunion s’est tenue à la Métropole entre l'exécutif et les trois structures des entrepôts : Les Nuits Sonores, les Biennales (d’Art contemporain/de la Danse, en alternance une année sur deux) et Lyon Street Food Festival. “Une vraie discussion, reconnaît, rassuré sur les intentions de la collectivité, Emeric Richard, le fondateur du festival Lyon Street Food. On a senti la volonté de la Métropole d’accompagner des événements comme ceux que l’on fait.” Les échanges ont porté sur l’avenir du site à court terme.  

Sur la question du calendrier, l’occupation devrait courir jusqu’à 2023, sans que pour l'instant, une période ait été arrêtée, en début ou en fin d’année. Une poursuite de l’exploitation du site Fagor-Brandt à l’égal d’aujourd’hui est par conséquent envisagée pour la totalité de l’année 2022. La fin d’exploitation doit faire l’objet d’une étude dont le résultat devrait être communiqué rapidement, afin que les structures aient le temps de se retourner. Dans un premier temps, le Street Food devrait décaler son festival en juin (alors qu’il se tenait jusqu’alors en septembre), entre Les Nuits Sonores et la Biennale.