Pollution : le bassin lyonnais, une partie de l'Ain, la Drôme et le Nord-Isère passent en vigilance rouge

Lyon, le 24 janvier 2020 / © Richard MOUILLAUD/MaxPPP
Lyon, le 24 janvier 2020 / © Richard MOUILLAUD/MaxPPP

Suite à l'épisode de pollution aux particules fines qui a débuté mardi 21 janvier dans le bassin lyonnais et le nord Isère, et le mercredi 22 dans certaines partie de l'Ain et de la Drôme, les niveaux de vigilance de ses zones ont été relevés au rouge (N2). Différentes interdiction sont prononcées.

Par Christian Conxicoeur

C'est une carte qui parle d'elle même : sur le site d'Atmo Auvergne Rhône Alpes, le rouge vif barre une bonne partie de la région, en particulier les "bassins d'air" du centre, autour de la vallée du Rhône. Cette couleur illustre le taux de pollution aux particules fines (PM10) observée, classant la qualité de l'air dans la catégorie "trés mauvais". Un phénomène qui a "gagné en intensité" dixit la préfecture du Rhône.
 
© Atmo Auvergne Rhône-Alpes, le 24 janvier 2020
© Atmo Auvergne Rhône-Alpes, le 24 janvier 2020


C'est fort de ce constat que différentes préfectures : le Rhône, l'Ain et la Drôme ont relevé vendredi 24 janvier 2020 leur niveau de vigilance pollution, passant du seuil d'information au seuil d'alerte de niveau 2, rouge. 

De fait, les principales mesures sur le bassin lyonnais, l'Ouest de l'Ain, le bassin lémanique et la Drôme dans sa partie rhodanienne sont la limitation des activités susceptibles de générer un surcroit de pollution aux particules.
 

Transport, chauffage, brûlage et industries polluantes sous surveillance


D'abord, la première mesure c'est l'abaissement de la vitesse de 20 km/h là ou elle ne l'était pas encore, dans ces bassins d'air, avec nous explique-t-on des contrôles à la clé.

La limitation vaut sur tous les axes routiers ou la vitesse autorisée est supérieur ou égale à 90km/h. Ainsi on passe à 70km/h sur nationale avec séparateur central, 90km/h ou 110 km/h au lieu de 110 et 130 sur les voies rapides et les autoroutes. Sur les portions à 80km/h, les préfectures précisent que la vitesse de 70 km/h sera de rigueur.
 
 

Exit la vignette Crit'Air 3 à Lyon et en Isère


A Lyon, et les deux villes limitrophes de Villeurbanne et Caluire, les véhicules porteurs de vignettes Crit'air 0, 1, 2 seront seuls autorisés à rouler à partir de samedi 5h (exit donc la vignette 3). En Isère, la circulation différenciée sur le même principe (vignettes 0, 1, 2) sera également en vigueur à dans l'agglomération de Grenoble, ainsi que dans dix communes du bassin  lyonnais/Nord-Isère comme Bourgoin-Jallieu, Saint-Quentin-Fallavier et Vienne.
 

Brûlages et chauffage bois d'appoint interdits


Ensuite, les brûlage des déchets, des végétaux et de sous produits agricoles sont strictement interdits, de même que l'usage des groupes électrogènes pour des usages autres qu'essentiels (défense, hôpitaux). Ensuite, il y a le chauffage au bois, interdit s'il est d'appoint (en plus d'un autre mode de chauffage comme le gaz) ou d'agrément.
 

Des industriels invités à mettre la pédale douce 


Toutes activités d'essais mécaniques (avions, compétitions de sport mécaniques) doivent également être diminuées de moitié. Enfin, mais la liste est non exhausitve, les industriels sont d'une manière générale invités à reporter ou a limiter toute activité fortement génératice de pollution : non-redémarrage d'unités à l'arrêt, report des chantiers générateurs de poussière, etc.

A Annecy et dans la Vallée de l'Arve aussi

Dans la Vallée de l'Arve (Haute-Savoie), la pollution aux particules fines frappe aussi. En conséquence, les poids lourds de plus de 3,5 tonnes sans vignette ou munis d'une vignette Crit'Air 5 ont l'interdiction de circuler. La circulation différenciée est également mise en place à Annecy.
 

Sur le même sujet

Les + Lus