Pourquoi le maire de Lyon demande la dissolution du groupuscule d'extrême-droite "Les Remparts"

Le maire de Lyon Grégory Doucet a écrit lundi 24 octobre au président de la République Emmanuel Macron pour demander la "dissolution immédiate" des "Remparts". Un rassemblement qui se voulait en mémoire de Lola a été marqué par des slogans racistes à Lyon vendredi dernier.

Le maire de Lyon, Grégory Doucet, tape du poing sur la table. Sur son compte Twitter, l'élu écologiste a annoncé, lundi 24 octobre, avoir envoyé une lettre au président de la République Emmanuel Macron pour demander la dissolution du groupuscule d'extrême-droite "Les Remparts".

Cette structure, héritière de l'association "Génération identitaire", dit être à l'origine de la manifestation d'une centaine de personnes dans les rues de Lyon vendredi dernier, où des slogans racistes ont été entonnés. "L'immigration tue" pouvait-on lire sur une pancarte brandie en tête de ce cortège, qui affirmait marcher en "mémoire" de la collégienne Lola, tuée à Paris il y a dix jours. 

"Je viens d'écrire au président de la République pour lui faire part de ma volonté d’agir contre ceux qui incitent à la haine et lui demander une audience. La coopération des élus locaux et nationaux doit être infaillible pour faire respecter les valeurs de notre République", écrit notamment Grégory Doucet dans sa lettre. 

Sur Twitter, un internaute revendique l'organisation du défilé

Expliquant avoir déjà alerté les ministres de l'Intérieur Gérald Darmanin et de la Justice Éric Dupond-Moretti, Grégory Doucet demande "la dissolution immédiate des 'Remparts". Il appelle aussi à  "fermer définitivement" le bar associatif "La Traboule" connu comme un fief des nostalgiques de Génération identitaire et la salle de sport "L'Agogé" qui se présente comme "la première salle de sport identitaire
de France".

Sur le réseau social Twitter, le compte "Les Remparts de Lyon" a publié plusieurs photos du rassemblement de vendredi dernier. Un internaute, "Sinisha Milinov", affirme sur ce même réseau social être un cadre du groupuscule d'extrême-droite. Il revendique pleinement l'organisation de la manifestation. "Fier d’avoir pu lancer notre rassemblement en hommage à Lola, victime de l’immigration", écrit-il sur Twitter.

"Génération Z Lyon" soutient aussi la manifestation

Suite à cette manifestation, la préfecture du Rhône a affirmé être "extrêmement vigilante sur les activités des groupuscules" d'extrême droite. Le préfet du Rhône a par ailleurs fait un signalement au procureur de Lyon concernant "les propos xénophobes et de haine tenus lors de la "manifestation non-déclarée" de vendredi. 

Génération Z Lyon, la section lyonnaise du mouvement d'Eric Zemmour, a également tweeté, avec le hashtag #francocide, une photo de cette manifestation, avec une pancarte "L'Etat ne protège plus nos enfants, réveillez-vous!". 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité