“Quais du polar” : le rendez-vous incontournable des adeptes du roman noir

Le festival "Quais du polar" débute aujourd'hui et investit pour trois jours le Palais de la Bourse, l'hotel de ville et toutes sortes d'endroits dans Lyon pour célébrer la littérature et tous les acteurs du genre, de l'auteur aux libraires, pour le plus grand bonheur des lecteurs.          

Par Philippe Bette

Un livre sur cinq publié en France est un roman policier. C'est dire l'engouement pour le genre qui "parle" à toutes sortes de publics. L'édition 2016 a drainé 80 000 visiteurs , dont 25% de visiteurs éxtérieurs à la région. L'événement est couru et attire donc chaque année les plus belles signatures du roman noir.  Cette treizième édition ne drevrait pas faillir avec un record à battre : 35 000 livres vendus sur toute la durée du festival .... 

Vous trouverez ici tous les renseignements pratiques pour participer à cette grande fête du roman noir ...  

Dominique Delahaye est un auteur de "polars". L'intrigue de son 13ème roman, "Bombes", se situe à Lyon . Il participe à "Quais du polar".    
"Quais du polar" débute à Lyon
Le festival "Quais du polar" débute ce vendredi et investit pour trois jours le Palais de la Bourse, l'hôtel de ville et toutes sortes d'endroits dans Lyon pour célébrer la littérature et tous les acteurs du genre, de l'auteur aux libraires, pour le plus grand bonheur des lecteurs de roman noir .

Au musée d'art contemporain, des ateliers d'écriture permettent aux adolescents de se glisser dans la peau d'un auteur de romans policiers.  
Ateliers d'écriture autour du polar
A l'occasion de "Quais du polar", le musée d'art contemporain de Lyon organise des ateliers d'écriture pour les adolescents autour du roman noir




A Lyon, des visites guidées sont organisées toute l'année par l'office de tourisme qui permettent de revivre les grands moments de l'histoire criminelle lyonnaise  :
Visite guidée dans la "noirceur" lyonnaise
L'office de tourisme propose régulièrement des visites guidées pour découvrir la "noirceur" lyonnaise.Une visite sur les pas des grands et petits criminels de la ville qui ont participé à son histoire. Ainsi l'assassinat en 1894 du président de la République Française Sadi Carnot par un jeune anarchiste ou des bars louches, théâtres de règlements de comptes sanglants ...
 









     

Sur le même sujet

Interview de Mike D'Inca, chanteur de Sinsémilia

Les + Lus