• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A quoi sert l'Institut NeuroMyoGène (INMG) installé à Lyon ?

Au sein de l'INMG, les chercheurs travaillent notamment sur les embryons de poulets / © France 3 RA
Au sein de l'INMG, les chercheurs travaillent notamment sur les embryons de poulets / © France 3 RA

Ce mercredi 26 septembre, l'Institut NeuroMyoGène (INMG) a été inauguré à Lyon, sur le campus Rockefeller. Crée au coeur d'un réseau hospitalier et d'une faculté de médecine, l'Institut est dédié à l’étude du système nerveux et du système musculaire. Explications.

Par Dolores Mazzola

L'Institut NeuroMyoGène (INMG) est un nouveau centre de recherche fondamentale sur le système neuromusculaire. Sous l’égide de l’Université Claude Bernard Lyon 1, du CNRS et de l’INSERM, cet institut de recherche est installé dans le 8e arrondissement à Lyon, sur le site Rockefeller. Il bénéficie également du soutien de l'Association française contre les myopathies.

L’INMG regroupe à ce jour 14 équipes de recherche, soit environ 200 chercheurs. Dans les prochaines années, il pourra accueillir jusqu'à 250 personnes. Créé début janvier 2016, l'INMG vise notamment à comprendre les maladies neuromusculaires, à identifier de nouvelles cibles thérapeutiques dans le but de faire émerger de nouvelles stratégies thérapeutiques et de nouveaux traitements.

Qui sont les chercheurs qui travaillent au sein de l'INMG ? Quels sont les axes de recherche de l'INMG ? Un travail sur les embryons de poulets ... dans quel but?  Les explications du Professeur Laurent Schaeffer, directeur de l'Institut NeuroMyoGène (INMG)
 

Sur le même sujet

Une station de recherche sur la foudre à Saint-Privat-d'Allier (43)

Les + Lus