Rassemblement de tuning à Bron : deux hommes interpellés pour des faits de rodéos motorisés, ils seront jugés en avril

Les forces de l’ordre ont effectué une vaste opération de contrôle vendredi soir, 15 octobre 2021, à Bron, près de Lyon. Deux individus ont été interpellés dans la soirée du 15 octobre et placés en garde à vue. Ils seront jugés en avril 2022.

Des amateurs de bolides et puissantes cylindrées ont pris l'habitude de se rassembler à Bron, en périphérie de Lyon, le vendredi soir. Des centaines de personnes se retrouvent sur un parking de la Porte des Alpes. Ces rassemblements sauvages de fans de tuning donnent également lieu à des rodéos motorisés. Les autorités sont passées à l'action avec une première vaste opération de contrôle, le 9 octobre dernier. Une semaine plus tard, même scénario sur le territoire brondillant. Le rassemblement automobile du vendredi 15 octobre a été perturbé par une nouvelle opération policière, menée sous la direction du préfet délégué à la défense et à la sécurité Ivan Bouchier.

Les autorités maintiennent la pression

Bis repetita. Vendredi soir, 15 octobre, l'opération policière menée à Bron, en périphérie de Lyon, ressemblait furieusement à celle de la semaine précédente. Cette opération coup de poing visait à endiguer le phénomène de rodéos et les rassemblements sauvages de véhicules de tuning devenus réguliers sur cette commune de la Métropole lyonnaise. Selon la préfecture du Rhône, les policiers étaient une centaine, mobilisés "pour rétablir la tranquillité publique" et faire respecter le code de la route. L'opération s'est déroulée rue Paul Langevin. Le calme était revenu sur le secteur aux alentours de 1h30.

Le bilan de cette opération coup de poing fait état de 10 délits dont 2 rodéos aggravés et de 27 verbalisations. Par ailleurs, 6 véhicules ont été placés en fourrière dont 3 en fourrière judiciaire. Lors cette dernière opération policière, les autorités ont également interpellé deux individus qui ont été placés en garde à vue pour des faits de rodéo.

Deux personnes interpellées pour des faits de rodéos 

Le premier homme a été arrêté vers 22h. Cet habitant de Lyon, âgé de 36 ans, est soupçonné d'avoir effectué des dérapages et des roues-arrières avec sa moto. Une conduite dangereuse qui l'a conduit tout droit en garde à vue. Il a reconnu les faits "admettant exercer un loisir" a indiqué la Direction Départementale de la Sécurité Publique du Rhône. Sa moto a fait l'objet d'une saisie judiciaire. 

Le second individu est un homme âgé de 22 ans. Ce Villeurbannais a été interpellé vers 00h30 pour conduite dangereuse sur la voie publique. Il lui est reproché d'avoir effectué des dérapages avec son véhicule de grosse cylindrée. L'homme a reconnu les faits de rodéo. Il a également reconnu le défaut de permis de conduire. Le jeune homme est bien titulaire du permis de conduire mais il n'a pas effectué le transfert de son permis portugais auprès des autorités françaises. Son véhicule a été saisi. 

Les deux hommes ont été présentés au parquet le samedi 16 octobre, au lendemain de leur interpellation. Tous deux se sont vus notifier une convocation. Ils seront jugés en avril 2022. 

Réaction du maire de Bron

Le maire de Bron, Jérémie Bréaud s'est félicité de ces deux opérations de police menées en une semaine sur sa commune. "Cette opération coup de poing, la deuxième en une semaine, témoigne de notre volonté commune avec l'Etat de ne plus accepter ces pratiques dangereuses. La tranquillité des Brondillants vaut plus que le petit plaisir de ces adeptes du tuning," a écrit l'élu LR sur sa page Facebook.

Le vendredi 9 octobre dernier, alors que la manifestation de passionnés a rassemblé entre 500 et 600 véhicules, 141 verbalisations ont été dressées. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité police justice