• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rhône. La boxeuse vaudaise Elhem Mekhaled remporte le titre de championne du monde par intérim

Accompagnées de ses coaches, Fahousi Bakaouche, Saber Bouzaïane et Nemer Zahir, Elhem Mekhaled pose fièrement après sa victoire face à la brésilienne Danila Ramos. / © DR
Accompagnées de ses coaches, Fahousi Bakaouche, Saber Bouzaïane et Nemer Zahir, Elhem Mekhaled pose fièrement après sa victoire face à la brésilienne Danila Ramos. / © DR

La boxeuse française, originaire de Vaulx-en-Velin (Rhône) Elhem Mekhaled, triple championne de France et championne d’Europe de boxe anglaise professionnelle a décroché le titre mondial par interim WBC en battant la brésilienne Danila Ramos, samedi 16 mars à l’hôtel W de Barcelone.

Par Emilie Henny

La vaudaise Elhem Mekhaled de 28 ans - déjà triple championne de France et championne d’Europe de boxe anglaise professionnelle - a remporté le titre mondial par interim WBC après sa victoire face à une adversaire de taille, la bresilienne Danila Ramos, samedi 16 mars à l’hôtel W de Barcelone. 
 Elhem Mekhaled prête à affronter la Brésilienne Danila Ramos / © DR
Elhem Mekhaled prête à affronter la Brésilienne Danila Ramos / © DR
Avec cette ceinture, la boxeuse du BC Vaudais, alias The Diamond, pourrait devenir la championne du monde dans la division des super-plumes (-53,9kg).

"Chaque échéance, on la prépare comme une finale"

Cette confrontation à Barcelone, elle l'a préparée comme toutes les autres compétitions. "Chaque échéance, on la prépare comme une finale. On ne néglige aucun adversaire, on est toujours à fond", explique son entraineur Saber Bouzaïane, fièrement."Si elle a gagné c'est parce qu'elle était plus active, elle avait vraiment envie et elle avait une très bonne défense", poursuit-il.

Cette victoire, elle la doit à un investissement sans faille, affirme son coach . Dans la vie la boxeuse est gestionnaire au service sinistre pour une compagnie d'assurance. Concilier ses 35h de travail à ses 10 à 12 heures d'entrainement hebdomadaire réprésente donc une grosse organisation. "Elle se sacrifie beaucoup, elle est là tous les soirs pour s'entrainer", reconnait Saber Bouzaïane. 
 

Un modèle pour son club

Dans son club à Vaulx-en-Velin, c'est un modèle. Lorsqu'elle a débuté dans son club en 2011, elle était la seule femme. "Je ne lui ai jamais fait de cadeaux, et elle n'a jamais eu de traitement particulier parce qu'elle était une femme. Et c'est ce qui a fait sa force", atteste son entraineur. Arrivée comme simple adhérente, elle a donc gravi les échelons jusqu'à devenir professionnelle, il y a deux ans. 

Pour son mentor, la réussite de la jeune femme donne une belle image de la boxe feminine et du club vaudais. Aujourd'hui, c'est une quinzaine de filles qui ont intégré le club de boxe de la ville. Et ce sont plus de 2000 personnes qui étaient présentes pour la soutenir le 22 décembre à Vaulx-en-Velin lors de sa consécration aux championnats d'Europe de boxe anglaise.

Sur le même sujet

Le dernier entraînement de l'équipe de France de trail dans le Cantal

Les + Lus