Rhône : l’institut franco-chinois de Lyon fête ses 100 ans d’existence

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fatima Bouyablane
En novembre 2014, à l'occasion de la présentation du nouvel institut franco-chinois, une sculpture représentant 10 étudiants chinois devenus célèbres après leurs études à Lyon est mise en lumière
En novembre 2014, à l'occasion de la présentation du nouvel institut franco-chinois, une sculpture représentant 10 étudiants chinois devenus célèbres après leurs études à Lyon est mise en lumière © MaxPPP

Le Nouvel institut franco-chinois fête les 100 ans de la fondation de l’institut franco-chinois. Le musée est entièrement repensé pour l’occasion. L’objectif est de mettre en exergue l’histoire qui lie la France et la Chine à travers des relations économiques et culturelles.

La fondation de l’Institut franco-chinois fête ses 100 ans. Pour ce grand événement, le Nouvel institut franco-chinois, qui se trouve dans le 5e arrondissement de Lyon, a repensé le musée.
Le musée, ouvert en 2016, accueillera, outre les expositions permanentes, une exposition temporaire intitulée Les Choses de ce Monde, de l’artiste Guillaume Dégé.
Le site célèbrera ses 100 ans à travers plusieurs rendez-vous. Son anniversaire lancera une année de programmation culturelle éclectique.
Un nouveau parcours permanent sera également inauguré à l’occasion de sa réouverture, prévue ce samedi 29 mai 2021.

Une exposition XXL

La première partie de l'exposition met en lumière la relation entre la Chine et la France. La période va de l’Antiquité à 1921, date de la création de l’Institut franco-chinois.
La seconde partie retracera la genèse de la création de cet institut qui est aussi la première université franco-chinoise de Lyon.

Des bornes tactiles seront à la disposition des visiteurs. Des visiteurs qui pourront aussi découvrir l'immense collection d'objets asiatiques d'Émile Guimet, industriel et passionné par l’art et les civilisations lointaines. 

24 plaques en fonte émaillées signées par le peintre lyonnais Antoine Vollon sont également à admirer. Ces plaques ont été réalisées entre 1853 et 1854. Elles ornaient des dessicateurs, c'est-à-dire des machines à vapeur servant à sécher la soie, à la condition des soies de Lyon.
Ces plaques ont été prêtées au nouvel institut franco-chinois par le Musée des Tissus.

Enfin, grâce à la réalité virtuelle, le visiteur pourra faire un saut dans le passé et faire une immersion dans l'univers des étudiants et même une immersion au coeur du Fort Saint-Irénée, où se trouve l'institut, surnommé ''Le Fort des Chinois''

Un lieu culturel, universitaire et économique

Le nouvel institut franco-chinois est à la fois un lieu d’exposition, résidence d’artistes, musée, et organisateur d’événements culturels.
Il permet aussi aux universités, aux différents acteurs économiques français et chinois d’échanger.
L’Institut franco-chinois de Lyon a été fondé sur le site du Fort Saint-Irénée en 1921. Il est devenu par la suite le Nouvel Institut franco-chinois.

L’objectif initial et principal du lieu était de préparer les étudiants chinois aux études universitaires en France. La plupart des étudiants de l'institut ont contribué à l’évolution de l’Empire du Milieu. Certains ont laissé leur noms dans l’histoire de la Chine moderne, la plupart sont devenus cadres ou occupent de hautes responsabilités en Chine. Il y a également des scientifiques réputés, des universitaires de renom, des écrivains reconnus ou encore des artistes célèbres.

En 2014, le président chinois Xi Jinping avait commencé sa visite d'Etat par Lyon...et par le nouvel institut franco-chinois...avant d'être reçu à Paris par le Président de la République de l'époque, François Hollande. C'est dire l'importance du lieu...

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.