Sciences : 3 chercheurs lyonnais décrochent les bourses du Conseil Européen de la Recherche

Le Conseil Européen de la Recherche (ERC)  a retenu deux chercheuses et un chercheur lyonnais parmi 327 projets financés en France. Chaque lauréat disposera en moyenne de 2 millions d'euros sur cinq ans pour son projet. 

Ces trois scientifiques des universités lyonnaises ont été sélectionnés parmi plus de 2000 candidats européens
Ces trois scientifiques des universités lyonnaises ont été sélectionnés parmi plus de 2000 candidats européens © Angela Madeo/Jean-Pierre Martin/Yvon Jaillais Trafalgar Maison de Portraits - Ksenia Vysotskaya

Trois scientifiques lyonnais se sont distingués en Europe grâce à leurs travaux très encourageants dans des domaines de pointe très variés. Yvon Jaillais, directeur de recherche CNRS, Chloé Michaut, professeure de l’ENS et Angela Madeo, membre du Laboratoire Géomécanique, Matériaux, Structures (INSA Lyon) ont été retenus pour recevoir une bourse Consolidator. Leur travail est donc soutenu par le Conseil Européen de la Recherche qui leur versera jusqu'à 2 millions d'euros, chacun, sur cinq ans. Une aide précieuse en pleine crise économique et sanitaire. Qui sont ces trois lauréats et sur quelles avancées scientifiques travaillent-ils? 

Angela Madeo, professeure des universités membre du Laboratoire Géomécanique, Matériaux, Structures GEOMAS INSA Lyon 

Absorber les ondes, les bruits ou les vibrations à l'aide de méta-matériaux : le projet ERC META-LEGO mené par Angela Madeo a pour but de créer ces méta-structures complexes, qui contrôlent la propagation d’ondes mécaniques tout en permettant une récupération d’énergie.

En d'autres termes : "en jouant au LEGO avec ces briques de métamatériaux, nous serons capables d’ouvrir nos connaissances vers la conception et l’optimisation de méta-structures surprenantes comme, par exemple, une gare de train qui contrôle le bruit et les vibrations, ou une ville entièrement protégée des ondes sismiques" explique- t-elle dans la présentation de son projet. 

"C'est une grande compétition et ça fait très très plaisir de voir tant d'années de travail récompensées. Cela va mettre d'importants moyens au service de nos recherches et nous allons pouvoir embaucher des doctorants et des post-doc de très haut niveau pour travailler avec nous." Ces bourses sont des leviers d'accélération considérables de la recherche scientifique et Angela Madéo le confirme : "ce que nous aurions mis 20 ou 30 ans à étudier va prendre 5 ans, c'est considérable!" se félicite-t-elle. 

 

Chloé Michaut, professeure de l’ENS de Lyon au Laboratoire de Géologie de Lyon

Selon Chloé Michaut "la tectonique des plaques a effacé presque toutes traces des premiers temps de l’histoire de la Terre. Les croûtes très anciennes de la Lune et Mars ont, elles, conservé un enregistrement des processus magmatiques primitifs." c'est pourquoi elle observe et analyse les données spatiales issues notamment de la mission Insight menée par la Nasa. 

Comme le décrit le site de la Nasa, InSight, abréviation de Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport, est un atterrisseur martien conçu "pour donner à la planète rouge son premier examen approfondi depuis sa formation il y a 4,5 milliards d'années. C'est le premier explorateur robotique de l'espace extra-atmosphérique à étudier en profondeur «l'espace intérieur» de Mars : sa croûte, son manteau et son noyau."

Les secrets des croûtes terrestres de Mars pourraient permettre de retracer l'histoire de la Terre
Les secrets des croûtes terrestres de Mars pourraient permettre de retracer l'histoire de la Terre © ENS Lyon sur Twitter

 

 Yvon Jaillais, directeur de recherche CNRS au laboratoire Reproduction et Développement des Plantes

Comment les plantes adaptent-elles leur croissance et leur architecture en fonction des changements de leur environnement ? En tentant de répondre à cette question, Yvon Jaillais s'intéresse à certains lipides qui interviennent dans la signalisation cellulaire. "Pour aborder ces questions, les chercheurs utilisent la plante modèle Arabidopsis thaliana, combinant des approches de génétique et de biochimie à des techniques de microscopie in vivo à très haute définition temporelle et/ou spatiale" décrit le site de l'ENS Lyon. Un enjeu particulièrement stratégique puisque l'objectif serait de mieux comprendre comment les végétaux s’adapteront aux changements environnementaux, tels que le réchauffement climatique ou la salinisation des sols. Petite anecdote : le chercheur a eu la surprise de retrouver son bureau plein de ballons de fête pour le félicité d'avoir obtenu cette bourse comme il l'a publié sur son compte Twitter. 

 

37% de lauréates : le travail des chercheuses européennes à l'honneur en 2020

Le CER a reçu 2506 propositions de recherche en 2020, dont environ 13% seront financés. 
Ces  subventions devraient créer plus de 2000 emplois pour les boursiers postdoctoraux, les doctorants et autres membres du personnel travaillant dans l'équipe de recherche des boursiers. 

Découvrir huit autres projets selectionnés en Europe 

Mariya Gabriel, commissaire européenne chargée de l'innovation, de la recherche, de la culture, de l'éducation et de la jeunesse, a déclaré: "Félicitations à tous les lauréats de la bourse ERC Consolidator Grant de cette année, tous sélectionnés uniquement sur la base de l'excellence. Bien qu'il y ait encore des progrès à faire dans le monde pour parvenir à l'équilibre entre les sexes, je suis heureuse de constater qu'il y a une tendance à la hausse chez les femmes qui postulent pour ce programme ERC. Nous pouvons également voir que dans ce concours ERC, la proportion de candidates qui ont réussi est la plus élevée jamais atteinte - plus élevée que celle des candidats masculins."  37% des subventions ont été accordées à des chercheuses, la proportion la plus élevée depuis le début du programme de subventions Consolidator.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences culture international europe politique recherche espace