Sécheresse : quelles sont les restrictions en vigueur dans le Rhône ?

Publié le
Écrit par Théo Touchais .

La quasi-totalité du département du Rhône est en situation « crise sécheresse ». Un stade d’alerte qui implique de nombreuses restrictions concernant l’usage de l’eau.

"Cette sécheresse est la plus grave jamais enregistrée dans notre pays." Dans un communiqué, la préfecture du Rhône justifie l’alerte "crise sécheresse", en vigueur depuis quelques semaines dans de nombreux secteurs du département. "L’impact sur les cours d’eau et leurs nappes d’accompagnement est exceptionnellement préoccupant en raison de l’absence de précipitations depuis plus de 5 mois", constate la préfecture.

Cette alerte permet de mettre en place quelques restrictions afin d’économiser les nappes phréatiques et de garantir l’usage de l’eau à des fins prioritaires. Alors quelles sont les interdictions en vigueur ? On fait le point.

Arroser les espaces verts

Les particuliers n'ont pas le droit d'arroser leur pelouse en situation de "crise sécheresse". Une interdiction qui s'étend aussi aux collectivités, qui ne peuvent entretenir leurs espaces verts. Seule exception faite pour les jardins potagers : il est possible de les arroser entre 9h et 20h.

Laver son véhicule

Une nouvelle fois, l'interdiction est catégorique pour les particuliers : impossible de laver sa voiture, que ce soit à domicile ou sur l'espace public. Seuls les véhicules sanitaires comme les ambulances ou encore les véhicules techniques comme les bétonnières ont des dérogations. C'est d'ailleurs pour cette raison que certaines stations de lavage maintiennent leur activité.

Remplir et remettre à niveau sa piscine

Remplir sa piscine, une activité très gourmande en eau. Pour cette raison, il est interdit de les remettre à niveau pour les particuliers. Concernant les piscines ouvertes au public, le renouvellement, le remplissage et la vidange sont soumis à une autorisation délivrée par l'ARS. 

Jusqu'à 1 500 euros d'amende pour les infractions

Des sanctions sont en vigueur pour ceux qui ne respecteraient pas ces restrictions. Les particuliers risquent notamment une contravention de 5ème classe avec une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros. La préfecture a notamment débuté depuis quelques jours des contrôles sur l’ensemble du territoire pour veiller à la bonne application de ces mesures.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité