Spectacle. Fred Radix, le siffleur qui cartonne sur toutes les scènes de France et du monde

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yannick Kusy (@yannkusy) Propos recueillis par Alain Fauritte
Le siffleur est avant tout un personnage, créé par le comédien Fred Radix, qui mêle humour et sifflements sur scène
Le siffleur est avant tout un personnage, créé par le comédien Fred Radix, qui mêle humour et sifflements sur scène © france 3

On le surnomme le "Pavarotti du sifflet". Fred Radix, comédien lyonnais issu du théâtre de rue, rencontre un immense succès avec son personnage, qui mêle humour et sifflement sur toutes les scènes depuis des années. Un art musical formidable !

On l’appelle « le siffleur », depuis qu’il a créé, avec succès, un spectacle dans toute la France, où ce comédien est passé maître dans l’art du sifflet. Une forme d’expression qui remonte à fort longtemps, selon Fred Radix lui-même « Il se murmure que les hommes de Cro-Magnon, dans leur grotte, sifflaient déjà les nouvelles parures en peau de mammouth de leur compagne », plaisante-t-il.

durée de la vidéo : 28sec
Extrait du spectacle "le siffleur" avec Fred Radix ©Fred Radix

Que chacun se rassure : Fred Radix ne siffle pas pendant tout le spectacle. Cela fatiguerait tout le monde, public y compris, assez rapidement. « C’est un spectacle d’humour. Il n’était pas imaginable d’intéresser les spectateurs pendant une heure et demie uniquement en sifflant. Même si je travaille pour que cela soit harmonieux et mélodique. Mais, effectivement, au bout d’un moment, c’est bien le personnage qui prend le dessus. » Sans oublier l’interactivité après le public. « Les gens se disent que cela a l’air assez facile. Alors je les prends au mot et on monte une chorale tous ensemble. Et là, la catastrophe commence !», résume le comédien.  

Il crée son groupe "les mange-cailloux"

Pour Fred Radix, tout a débuté à Sainte-Foy-lès-Lyon, où il est né en 1971. Il est issu d’une famille d’instituteurs, qui n’auraient pas renié sa carrière actuelle. « Mes parents étaient défenseurs de la pédagogie Freinet (fondée sur l’expression libre des enfants ndlr) dans leurs différentes écoles. Moi je voulais devenir dessinateur, et je passais mon temps à lire des bd, ou à inventer des petites histoires. »

Finalement, il deviendra chanteur de groupe et écrira aussi des spectacles, comme une suite logique de son parcours. Fred apprendra la guitare, suivra une formation en arts plastiques, avant de fonder son groupe en 1989. Les « mange cailloux » -une troupe musicale et burlesque- viennent de prendre naissance, en pleine période de rock alternatif. « Au début, c’était surtout une bande d’une quinzaine de copains. Certains jouaient et d’autres se costumaient en fonction du thème des chansons. »

Une fois qu’on a joué dans la rue, après toutes sortes de contraintes, comme la météo, un enfant qui pleure, ou des travaux à proximité, on sait tenir un public

En 1993, le groupe devient une compagnie de Théâtre de rue. Fred y est à la fois auteur, compositeur, comédien. Pendant 12 ans, ils joueront pas moins de 600 représentations avec 6 créations différentes dans une douzaine de pays. « On était reconnus par le milieu du théâtre de rue. Ce réseau sait bien exporter ses spectacles. Alors on a traduit les nôtres, pour les jouer dans les pays anglophones, en Espagne, ou en Asie », commente-t-il.

Pour Fred, le théâtre de rue est une école formidable. « Une fois qu’on a joué dans la rue, après toutes sortes de contraintes, comme la météo, un enfant qui pleure, ou des travaux à proximité, on sait tenir un public. Et, je crois qu’on est prêt à tout », confirme-t-il.

L'art de savoir siffler juste

Et justement. Après le jonglage, le clown, la chanson, l’accordéon et le mélange de toutes les disciplines, arrive enfin l’art du sifflet : « Je crois que, pendant des années de tournée, à conduire des camions, on finit naturellement par siffloter en écoutant de la musique. On me disait souvent, dans les loges, que j’avais un joli sifflet et que je devais en faire quelque chose. Et un jour, j’ai trouvé mon personnage, le siffleur ». Un homme un peu coincé, avec son nœud-papillon, qui siffle des airs de musique classique. Un mélange harmonieux qui permet à ce personnage d’être suffisamment décalé pour inspirer son auteur.

En France, nous avons la chance d’avoir eu la plus grande siffleuse connue

Idée originale, mais pas totalement inédite. D’autres artistes ont usé du sifflet avec talent, comme la comédienne Micheline Dax. « C’est vrai que l’on fait souvent référence à des siffleurs internationaux, tels que le jazzman Toots Stillman, le chanteur de country Roger Whittaker. Mais, en France, nous avons la chance d’avoir eu la plus grande siffleuse connue. Moi je savais qu’elle était la voix de Miss Piggy dans le Muppet Show, et qu’elle jouait au théâtre. Et puis je me suis rendu compte qu’elle avait débuté sa carrière en sifflant. Je trouve que c’est un modèle incroyable. » souligne-t-il en guise d'hommage.

Art de l’imitation ?

Pour Fred Radix, le sifflet est un véritable art musical. « Il faut avoir l’oreille. Ce n’est pas si évident de siffler juste. Quelqu’un qui chante faux va certainement siffler faux. Et, comme pour n’importe quel instrument, il faut travailler ses gammes pour progresser. Il faut aussi se muscler le visage. Pour tenir sur scène. » Blague à part, le comédien a réalisé au fil de ses spectacles combien il s’agit, avant tout, d’une performance physique. « Au début, je peux vous dire qu’au bout de 20 minutes, j’avais mal à la mâchoire ! »

Donc, en guise d’entrainement, il siffle… la « marche turque » de Mozart. « Je l’avais enregistré et j’ai d’abord appris à la reproduire très lentement. Puis j’ai gagné en vitesse à force de la répéter. C’est un instrument de musique à part entière, mais sans cours, sans professeur ni école de siffleur", confie-t-il.

Il s'entraîne dans la Loire

Aujourd’hui, Fred est installé dans la Loire, à Saint-Julien-Molin-Molette, son port d’attache. Une occasion d’évoquer, - dans ce véritable repère d’artistes, où résident plasticiens, auteurs, chanteurs…- un incendie qui a touché, en novembre 2021, l’une des plus anciennes usines de tissage de la commune. Une famille y était installée depuis une vingtaine d’années. « C’est une véritable catastrophe, car tout a brulé. Mais une cagnotte a été mise en ligne pour tenter de leur venir en aide.»

C’est donc notamment dans la Loire que Fred Radix se perfectionne et améliore son sifflet. S’améliorer toujours… jusqu’à savoir imiter… le chant des oiseaux. « J’en ai mis une petite séquence dans mon spectacle. J’aime surtout la poésie des noms d’oiseaux, tels que la fauvette babillarde ou la huppe cendrée de Nouvelle-Calédonie… », s'amuse-t-il.

durée de la vidéo : 01min 06
Fred Radix répond à la question "fort minable" ©présenté par Alain Fauritte

Un spectacle qui cartonne depuis 7 ans sur tout le territoire, mais aussi dans des grandes salles parisiennes telles que Bobino, l’Olympia, et la salle Wagram. Et à l’international : Fred a présenté son siffleur à Taïwan, au Québec, ou encore en Espagne.  

REPLAY : voir ou revoir l'intégralité de l'émission "Vous êtes formidables"

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.