Tags injurieux et menaçants dans la cour de l'école Makarenko à Vaulx-en-Velin : une enquête est en cours

Publié le Mis à jour le
Écrit par Dolores Mazzola .

Dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 février 2022, des graffitis ont été inscrits sur un des murs de la cour de l'école Anton Makarenko, à Vaulx-en-Velin. Des propos injurieux et des menaces à l'encontre du directeur de l'école. Ce dernier a porté plainte et une enquête est en cours. La sécurité autour de l'école a été renforcée. Une réunion a lieu ce samedi 5 février en préfecture.

Le rectorat de Lyon, la ville de Vaulx-en-Velin et le préfet d'Auvergne Rhône-Alpes affichent leur soutien au directeur de l'école Anton Makarenko de Vaulx-en-Velin , à l'équipe éducative et aux familles. Le directeur a fait l'objet de menaces en milieu de semaine. 

Le directeur visé par des menaces

Après des projectiles lancés contre l'école Anton Makarenko mardi 1er février, un ou plusieurs individus se sont introduits dans la cour de l’établissement dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 février. Des propos injurieux et des menaces de mort ont été inscrits dans l'enceinte même de l'école. Les graffitis visaient directement le directeur. Ce dernier dirige l'établissement depuis 20 ans. 

Ouverture d'une enquête

Le directeur de l'école a porté plainte. Une enquête judiciaire a été ouverte par le Procureur de la République de Lyon pour retrouver le ou les auteurs de ces graffitis. 

Les services de l'éducation nationale étaient présents sur place dés jeudi matin pour apporter son soutien à l'équipe éducative. La maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy est également allée à la rencontre de l'équipe pédagogique.

L'école élémentaire Makarenko serait-elle proche de plusieurs points de deal ?

Selon nos confrères du Progrès, les premiers éléments laissent à penser que des dealers agissant à proximité immédiate de l’école seraient à l’origine de cette tentative d’intimidation. Des projectiles avaient également déjà été lancés contre l’établissement mardi, selon la même source. 

Dès jeudi matin, à la demande du préfet, la Police nationale a renforcé la sécurité autour de l’école vaudaise. 

"Retrouver un environnement serein "

Vendredi soir, dans un communiqué commun, le préfet Pascal Mailhos et la maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy ont fait savoir dans un communiqué commun qu'ils condamnaient "fermement" les menaces et propos injurieux dont a fait l’objet le directeur de l’école Anton Makarenko.

Une réunion se tiendra ce samedi 5 février en préfecture autour du Préfet et de la Maire, en présence du Directeur académique des services de l’Éducation nationale (DASEN) et du directeur départemental de la sécurité publique (DDSP),  "afin de faire un point sur la situation et coordonner les réponses qui pourront être apportées pour sécuriser l’école et ses environs, afin que le calme revienne au plus vite dans le quartier" . "Les autorités prendront toutes les mesures nécessaires pour permettre à la communauté éducative et aux élèves de retrouver rapidement un environnement serein", conclut le communiqué. Même écho du côté du recteur de l’académie de Lyon qui "appelle aujourd’hui de ses voeux un retour à la sérénité dans le quartier".

Les élèves retourneront en classe lundi matin, 7 février. Le recteur, Olivier Dugrip, a fait savoir qu'une cellule d'écoute et d'accompagnement sera en place dans l'école dés lundi matin. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité