Tunnel de Fourvière : une réouverture lundi pour les camions, mais à quelle condition ?

Jeudi, la préfecture informait les organisations de transporteurs que leur réunion prévue pour le vendredi 13 octobre, était annulée en raison de la réouverture du tunnel aux camions lundi prochain. Sans plus de précisions. Un peu court pour ceux chargés d'informer les professionnels. 

Par Christian Conxicoeur

Jacques Sorlin, le délégué régional de la Fédération nationale des transporteurs routiers tombe des nues. Il a reçu jeudi un message l'informant de l'annulation de la réunion prévue sur le tunnel de Fourvière vendredi 13 octobre, en raison ... de la réouverture du tunnel le lundi 16 octobre. 

Une nouvelle plutôt bonne en soi, si ce n'est qu'aucune précision n'est apportée et surtout aucun texte officiel. Et c'est bien là que problème : la fédération est tenue d'informer les adhérents pour prévoir leur plans de circulation, et ce, plusieurs jours à l'avance. Et à l'heure où nous écrivons ces lignes ... rien.

Quel gabarit sous Fourvière ? 

Car du côté de la FNTR, on a besoin de savoir précisément la taille et le poids des camions autorisés, sachant qu'en théorie, seuls les poids lourds assurant une desserte locale (et pouvant en justifier) , ainsi que les sociétés de transport domiciliées dans les communes riveraines, peuvent emprunter le tunnel de Fourvière.


Les entreprises locales veulent une signalétique claire, voire des portiques sur l'A6 et l'A7

Côté FNTR, on regrette, d'ailleurs, l'annulation d'une réunion qui aurait permettre de remettre sur la table les demandes de la profession concernant le tunnel : des contrôles effectifs pour empêcher le fret international de passer sous Fourvière illégalement, une signalétique efficace très en amont du tunnel, voire des portiques dès la bifurcation A6-A46 à Anse (69) pour diriger le flux poids-lourd non local vers le périphérique Est lyonnais.

Et d'espérer que le nouveau préfet sera à l'écoute d'entreprises locales largement échaudées par la concurrence internationale, et par une fermeture du tunnel qui les a beaucoup pénalisées.


Sur le même sujet

L'Université Grenoble Alpes veut provisoirement héberger les migrants dans d'anciens locaux

Près de chez vous

Les + Lus