Un kraken géant dans la cour des Subsistances à Lyon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sébastien Allec avec Daniel Pajonk et Mathieu Boudet

Jusqu'en décembre 2022, un kraken géant de bois prend place dans la cour des Subsistances à Lyon dans le Rhône. Une structure gigantesque qui abrite concerts et spectacles gratuits jusqu'à fin juillet. La première aura lieu mercredi 4 mai 2022.

Premier projet "mis sur tentacules" par le Ministère de la Culture dans le cadre de son appel à projets "Mondes Nouveaux" : le Kraken a pris place dans la cour des Subsistances, lieu de création artistique emblématique de Lyon dans le 1er arrondissement du Rhône.

Une œuvre gigantesque de 25 mètres de haut, 15 de large et pesant près de 11 tonnes. 1 kilomètre de liteaux en bois recyclé forment ses 1000 m2 de charpente sous laquelle seront donnés des concerts et spectacles gratuits jusqu'à sa désinstallation en juillet 2022.

Le Kraken est une créature fantastique issue des légendes scandinaves médiévales. Il s'agit d'une pieuvre géante réputée pour faire couler les bateaux qui ont le malheur de croiser son chemin. 

Un projet avec l'aide des étudiants des Beaux-Arts

Pour recouvrir le tout : des toiles découpées au préalable. "L'idée c'est de masquer la structure qui est à l'extérieur, tout en gardant de la transparence à l'intérieur" explique Lisa Guiga-Masini, étudiante aux Beaux-Arts de Lyon, qui participe au projet. 29 de ses camarades participent avec elle au projet. 

"Comme on est en design d’espace, certains d’entre nous voudraient travailler dans la scénographie. Cela nous permet donc d’apprendre à créer des décors. Manier ce médium qu’est le bois c’est hyper important pour plus tard", explique Constance Cittone, également impliquée dans le projet. 

3 architectes artistes syriens derrière l'œuvre

Le projet est l'œuvre de 3 architectes artistes syriens du collectif UV LAB.  "L’idée, ce n’est pas de manger le bâtiment, c’est de le relier avec ses tentacules", explique Layla Abdulkarim, l'une des trois artistes. "Chaque tentacule a sa forme, sa manière de bouger, ses propres réactions avec les autres tentacules ou les bâtiments qui sont à côté."

"Les projets d'UV Lab se mettent toujours au service d'usage prédéfini", complète Khaled Alwarea, un autre co-créateur de l'œuvre. "La finalité d'une installation comme le Kraken est de générer de nouvelle manière de vivre la création artistique."

L'œuvre sera officiellement inaugurée mercredi 4 mai en présence de Grégory Doucet, le maire EELV de Lyon. Un DJ-set et une performance visuelle sont au programme pour célébrer cela dans une soirée intitulée "Le réveil du Kraken."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité