Un squat dans une ancienne quincaillerie évacué à Lyon

Depuis plus d'un an, plusieurs familles habitaient dans des baraquements au cœur de Lyon, sur le parking d'une ancienne quincaillerie désaffectée.

Depuis fin 2022, plusieurs familles se sont installées dans une arrière-cour de quincaillerie au 7 rue Baraban, en plein centre-ville de Lyon. Une situation dénoncée par la mairie et par certains habitants inquiets notamment pour la sécurité des lieux. "On voyait de la fumée, et on se doutait bien que c'était pour que ces familles puissent se chauffer. Mais beaucoup de mes clients redoutaient qu'un incendie se déclare" raconte un commerçant situé tout près.

Une habitante qui habite en face depuis 11 ans, au premier étage se dit soulagée après plusieurs mois compliqués. "Je me réveille à 4h du matin, je suis femme de ménage, sans avoir dormi la nuit. C’était du bruit, des cris, des bruits de gosses, des bruits de voiture avec des pneus qui grincent". 

Les habitations, en effet se situent juste au-dessus du parking lui aussi squatté. 

"Depuis que les occupants avaient pris possession de la cour et des locaux de l'ancienne quincaillerie, le quotidien des habitants voisins a été dégradé" estime la Préfecture du Rhône. Elle pointe "un fort risque d'incendie".

"La porte du transformateur a été forcée à plusieurs reprises. Les locaux de la CPAM, mitoyens, ont été dégradés et des vols ont eu lieu», a déclaré Pacal Blache, maire du 6e arrondissement de Lyon.  Le maire assure avoir reçu de nombreuses plaintes d'habitants et s'est dit "heureux et soulagé" pour ces derniers ainsi que pour les occupants car "l’immeuble était frappé d’un arrêté de péril".

Sur place, les services de la préfecture affirment avoir constaté "des faits de trafics et d'emprise mafieuse ont été, ce qui a motivé l'évacuation de ce campement composé d'habitations légères". Selon ces derniers, l'opération s'est déroulée "dans le calme" à la suite d’un "travail préparatoire d'orientation selon les situations et les vulnérabilités individuelles" de la trentaine de personnes évacuées. 

7 adultes et 9 enfants, ont été mis à l'abri selon les services de l'Etat.