"Une maman a fait plusieurs pharmacies pour trouver des antibiotiques" : la pénurie de médicaments inquiète

Alors que la France est touchée par une vague de maladies hivernales, la pénurie de médicaments perdure, notamment les traitements pédiatriques. Les pharmaciens et les parents s'en inquiètent.

Le mardi 26 décembre, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alertait, dans un communiqué, sur les difficultés touchant l'approvisionnement de l'amoxicilline, un des principaux antibiotiques utilisés.

Manque de traitements pédiatriques

En ce début d'année, le territoire français est frappé par un pic des virus d'hiver tels que la bronchiolite, la grippe, la gastro ou encore le Covid-19. La pénurie de médicaments devient alors préoccupante. Une situation qui inquiète les pharmaciens, mais également les parents, puisque beaucoup de traitements pédiatriques, comme les antibiotiques ou le Doliprane sous forme de suppositoires, sont concernés par cette pénurie.

"C'est un vrai problème. Ce matin encore, une maman est venue dans ma pharmacie pour trouver des antibiotiques pour son enfant. Elle avait fait de nombreuses pharmacies avant de venir chez moi, heureusement qu'il me restait quelques boîtes dans le stock", confie Cécile Michelet, pharmacienne lyonnaise.

Explosion de la demande mondiale

Les pharmacies manquent aussi d'insuline, traitement essentiel pour les diabétiques. "Ce sont des pathologies qui touchent des gens qui peuvent être très angoissés à l'idée de ne pas avoir leurs médicaments, ça crée beaucoup d'anxiété", raconte la pharmacienne et membre de la Fédération des pharmaciens du Rhône. "On essaye de se débrouiller face aux clients, on passe des heures au téléphone, mais on ne sait jamais quand les stocks vont être réapprovisionnés, on dépense beaucoup d'énergie !"

Une des premières causes de cette pénurie est l’explosion de la demande de médicaments au niveau mondial. Des pays comme la Chine sont devenus de grands consommateurs de médicaments. Pour lutter contre cette situation, Cécile Michelet, pharmacienne, pense qu'il faudrait faire de l'apprentissage auprès des patients et des médecins pour éviter de prescrire des antibiotiques automatiquement. "Les parents sont souvent inquiets pour leurs enfants, donc les médecins ont tendance à prescrire facilement des antibiotiques, mais parfois ce n'est pas forcément la meilleure solution", explique-t-elle. " S'il y avait une régulation, ça pourrait limiter la casse".

Pour les traitements à base d'amoxicilline, l'ANSM a conseillé aux médecins de les prescrire sur cinq jours au lieu d'un peu plus précédemment. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité