970 kilos de cannabis ont été saisis dans un camion à Lyon. Huit suspects ont été arrêtés à Lyon et à Perpignan, où les enquêteurs pensent avoir localisé les fournisseurs

Près d'une tonne de cannabis a été saisie lundi soir à Lyon et huit personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier confirme l'AFP. 

970 kilos de cannabis ont été saisis dans un camion que les trafiquants s'apprêtaient à écouler dans la région lyonnaise.
Les suspects, âgés d'une vingtaine à une cinquantaine d'années, ont été arrêtés à Lyon mais aussi à Perpignan, où étaient basés les fournisseurs de la drogue.

Ces interpellations, qui font suite à une enquête menée depuis plusieurs mois sous l'autorité de la Junalco (Juridiction nationale chargée de la lutte contre la criminalité organisée), a mobilisé plusieurs services de police, notamment l'Office antistupéfiants (Ofast), l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) et la brigade de recherche et d'intervention nationale (BRI Nat).

Entendue en décembre 2023 par le Sénat dans le cadre d'une commission d'enquête parlementaire, Sophie Aleksic, première vice-présidente, coordinatrice du pôle criminalité organisée, déclarait que ces services coordonnés ont "plusieurs typologies de dossiers liés au trafic de stupéfiants. Des dossiers portuaires ou aéroportuaires, concernant des importations depuis l'Amérique du Sud, avec des arrivées dans des ports français, comme Le Havre, Dunkerque, Fos, avec la complicité de dockers ou de personnels de sociétés de logistique. Nous avons aussi des dossiers de narcotrafic de cité, le plus souvent avec des importations de cannabis du Maroc via l'Espagne et des remontées en convois par des poids lourds et des véhicules légers, les saisies pouvant atteindre des centaines de kilos, voire des tonnes".


Trois kilos de cocaïne et plusieurs kilos d'herbe de cannabis ont également été saisis lors des perquisitions chez les suspects, et ils peuvent rester en garde à vue pendant 96 heures dans le cadre de suspicion de criminalité en bande organisée. Selon l'Office français des drogues et toxicomanies (OFDT), on compte en France 5 millions de consommateurs réguliers de cannabis, 600.000 de cocaïne. Le marché national des stupéfiants produit un chiffre d'affaires annuel estimé à 3 milliards d'euros et représente 21.000 emplois à temps plein. 240.000 personnes en vivent directement ou indirectement. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité