VIDEO. Découvrez les profondeurs de la terre et ses richesses minérales au Musée des Confluences à Lyon

Publié le

Du 24 juin 2022 au 22 octobre 2023, les minéraux seront à l’honneur au Musée des Confluences à Lyon… le tout en immersion dans les profondeurs de la Terre.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Les portes grisâtres et la lumière blafarde du Musée des Confluences cachent bien des secrets… Poussez l’une d’entre elles et vous vous retrouverez dans les abîmes de notre planète, au beau milieu des minéraux. Du 24 juin 2022 au 22 octobre 2023, l’exposition Secrets de la Terre vous propose de découvrir "les richesses minérales de la planète" au Musée des Confluences à Lyon.

"La vallée du Rhône est devenue une véritable route de l'étain"

Des vitrines brillantes, remplies de pierres plus belles les unes que les autres. L’exposition Secrets de la Terre réserve de belles surprises. "Dans l’exposition, on invite les visiteurs à découvrir un certain nombre d’espèces minérales et à se questionner sur l’usage des minéraux sur des sociétés humaines", explique Helena Ter ovanessian, chargée de projets au Musée des Confluences. La jeune femme d'une trentaine d'années est fière de cette exposition qu'elle aura accompagnée du début jusqu'à la fin. 

Les concepteurs de l’exposition ont été ambitieux – et cela a payé : les minéraux exposés datent du Néolithique à nos jours. Chaque vitrine est dédiée à une époque particulière. 

Autre spécificité audacieuse : un angle régional assumé. Helena Ter ovanessian s’arrête devant vitrine de l’âge de bronze (de 1 500 à 800 avant J-C), qui servait à fabriquer des bijoux. "Le bronze est un alliage de cuivre et d’étain. La particularité, c’est que le cuivre et l’étain ne se trouvent pas au même endroit sur la planète. Il a fallu réunir les différents minerais pour pouvoir fabriquer du bronze. Le cuivre se trouve sur le pourtour méditerranéen tandis que l’étain se trouve plutôt en Cornouaille. La vallée du Rhône est devenue une véritable route de l’étain : un véritable commerce va naître", précise Helena Ter ovanessian. 

durée de la vidéo : 01min 13
Helena Ter ovanessian, chargée de projets au Musée des Confluences ©France TV

Une exposition en immersion pour un "réveil de curiosité"

Spoiler alert: visiteur est guidé par un spectacle de sons et de lumières. Plongé dans le noir, le spectateur navigue entre les différentes vitrines éclairées où sont exposés les minéraux. Des bruits d'éboulement habillent également le parcours. A la fin de l'exposition, trône une grosse météorite, retrouvée en Côte-d'Or. Il nous est possible de la toucher. Nos sens sont décidément tous sollicités. On a l'impression d'être dans un petit écrin de bijoux. 

durée de la vidéo : 50sec
Une exposition en immersion ©France TV

"On a fait une exposition qui ne ressemble pas à une exposition de minéralogie traditionnelle, admet en souriant Merja Laukia, directrice des collections et des expositions du Musée des Confluences, l’idée c’était d’être, comme toujours au musée des Confluences, en immersion. Quand le visiteur rentre, il est immergé dans ce monde souterrain. Il va être incité à chercher les connaissances, à avoir ce réveil de curiosité". 

Merja Laukia en est convaincu : l'immersion permet aux spectateurs d'être partie prenante de l'exposition : "L’idée, c’est de donner les informations et inciter le visiteur à les chercher lui-même, à construire ses propres images. On va par exemple évoquer des minéraux qui ne sont pas présents sur Terre… ". 

"L'utilisation de minéraux est exponentielle"

La question de la préservation de l'environnement est au coeur de l'exposition : "On va remonter le temps jusqu'au Paléolithique et on va se rendre compte que l'utilisation des minéraux est exponentielle. On utilise de plus en plus de minéraux, et de plus en plus de minéraux différents. Toute cette utilisation commence à poser problème car les ressources de notre planète s'amenuisent", déplore Helena Ter Ovanessian. 

A la fin du parcours, un documentaire projeté au mur alerte sur les dangers de l'utilisation excessive de minéraux.