VIDÉO. "Il y a un air de New York" : Lyon prend l'apparence du quartier de Brooklyn

Et si Lyon se transformait en New York ? C'est le pari de la Cité des Halles du 5 au 9 juin. Hot-dog à gogo, matchs de basket, battles de graffs, l'ancienne fiche industrielle du 7ᵉ arrondissement s'anime au rythme des activités du quartier New-Yorkais.

N’avez-vous jamais rêvé de vous rendre à Brooklyn ? Ses friches industrielles, ses tags sur les murs… Et bien pas besoin de parcourir les 7000 kilomètres qui les séparent de New York. Le quartier de la Big Apple s’exporte jusqu’au 9 juin à Lyon.

La Cité des halles, dans le 7ᵉ arrondissement de la ville, accueille la Brooklyn Expérience, soit quatre jours de festivités animées au rythme de la destination emblématique américaine.

Toutes les activités du parfait petit New-Yorkais 

"Il manque quelques buildings", entend-on de la bouche d’une jeune femme, avant de se corriger : "Quoique l’on soit déjà pas mal". Il faut dire que l’ancienne friche industrielle est entourée d’un côté d’un bâtiment de six étages, et de l’autre, d’un chantier. 

Alors ce ne sont pas les grands buildings à la new-yorkaise, mais c’est déjà un début. 
"Les bâtiments abandonnés, les grands graffs, franchement, il y a un air de New York", avoue l’un des visiteurs, un hot-dog entre les mains.

durée de la vidéo : 00h01mn21s
La Cité des Halles à l'heure new-yorkaise ©France Télévisions

Ici, les visiteurs peuvent aussi bien se régaler en mangeant des bagels, des donuts ou encore des burgers à la bodega, une référence aux snacks new-yorkais, que faire du rodéo mécanique. Et au détour d’une dégustation, pourquoi pas rencontrer Joannes Richard, champion du monde de burger et de barbecue américain.

Les amateurs de basket se retrouvent eux sur le terrain, tandis que les enfants s’installent dans la zone de jeu dont la décoration fait référence) Coney Island, ancienne île devenue péninsule reliée à Brooklyn par une ligne de chemin de fer et de tramway.

Des graffs de toutes aux couleurs pétantes 

Il y a même eu une battle de graffs ! "L’événement essaye d’axer autour du rapport à la rue, au basket, aux jeux dans l’espace public. Ça a été un bon moyen de lier ça a une fresque", explique Aurélien Jeanney, le pinceau entre les mains. L’artiste a fait le déplacement pour transposer ses œuvres du papier aux murs de la cité des halles.

Il profite du beau temps et du calme du début d’après-midi pour faire des retouches sur son illustration. Des couleurs un peu fluo, un peu pop, "ambiance épicerie new-yorkaise un peu années 80", décrit-il.

Pour lui, cet événement est un "prétexte pour rencontrer des gens qui viennent d’horizons différents. Il y a des personnes qui viennent du tatoo, de la sape, de la cuisine", souligne-t-il.

Une touche française 

Et d’autres, qui jouent à la pétanque. Un peu moins Brooklyn ! "Je ne suis jamais allée à New York mais j’ai comme un sentiment d’y être. Il y a différentes activités autour de la culture américaine et puis il y a de la pétanque et du vin français. L’atmosphère est sympa”, souligne une Ukrainienne, qui a eu l’occasion d’arpenter les allées du marché des créateurs.

La plupart des stands sont tenus par des artisans locaux, rajoutant une touche française au voyage vers New York.  

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité