Cet article date de plus de 5 ans

Villeurbanne: Azzedine Gaci, juge la dénonciation des extrémistes "conforme à l'islam"

Le recteur de la mosquée de Villeurbanne, Azzedine Gaci, souligne que la dénonciation des extrémistes était "conforme à l'islam", alors que certains musulmans se disent favorables à la "délation positive" pour venir à bout du radicalisme. Azzedine Gaci sera ce samedi 21 novembre sur notre plateau.
Azzedine Gaci - Lyon, le 10/01/2015
Azzedine Gaci - Lyon, le 10/01/2015 © France3 RA
"Il y a un ras-le-bol de la bêtise et de la violence. Beaucoup pensent qu'on a vraiment dépassé les limites et qu'il faut que quelque chose se fasse à l'intérieur de la communauté musulmane (...) et certains fidèles parlent de dénoncer tous ceux qui font l'apologie du terrorisme et de la violence", a déclaré Azzedine Gaci , figure montante de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) à l'issue de la prière du vendredi.
Pour l'imam, promoteur du dialogue interreligieux, "il faut rassurer (les musulmans), leur dire que (d'agir ainsi) est conforme aux enseignements de l'islam et que ce n'est pas trahir le message du Coran". "Je ne dis pas comme ça que +l'islam autorise la délation+, il faut le dire intelligemment
pour être entendu, en s'appuyant sur des textes", a ajouté le responsable religieux de la deuxième ville de l'agglomération lyonnaise.
"C'est difficile pour moi d'utiliser le mot +dénoncer+ car je sais que ça va être mal perçu, mais il faut mettre devant leurs responsabilités ces gens-là, quand ils portent un discours radical, ou de haine, ou qui ne prône pas le vivre ensemble.
Tout le monde doit être mis devant ses responsabilités", a-t-il dit.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société