Yannick Jadot détaille son programme écologiste pour la présidentielle à Lyon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yannick Kusy (@yannkusy) d'après AFP

A la veille du verdict de la primaire populaire, le candidat écologiste Yannick Jadot a décliné, ce samedi 29 janvier à Lyon, son programme pour la présidentielle.

Près d'un millier de personnes étaient présentes pour assister à ce meeting lyonnais du candidat des écologistes à l'élection présidentielle.

durée de la vidéo: 00 min 25
Yannick Jadot à Lyon en meeting à Lyon ©Vincent Diguat

Au H7, lieu dédié à entrepreneuriat numérique lyonnais, devant 300 personnes, certaines assises sur des cartons, d'autres debout, l'eurodéputé a d'abord présenté son nouveau slogan, "Changeons!"
"C'est l'appel de la jeunesse à celles et ceux qui détruisent leur avenir", a déclaré Yannick Jadot. "Nous le disons, avec coeur et avec Greta Thunberg et les jeunesses du monde : +No more bla bla bla+", ("plus de blabla").

Celui qui est crédité d'entre 5 et 7% dans les sondages, au sein d'une gauche éclatée, a présenté plusieurs de ses quelque 120 propositions, mettant d'abord
l'accent sur la transition écologique.

Il veut investir "10 milliards d'euros par an dans la rénovation thermique des logements et des bâtiments publics".

Pour les transports, "nous investirons massivement dans le ferroviaire, à hauteur de quatre milliards d'euros par an", a dit le candidat.

Il compte "interdire la vente de véhicules neufs avec un carburant fossile en 2030, c'est clair, c'est net!" A la place, il veut un "plan de relocalisation de la production de véhicules électriques"

"Je sais ce qu'est la dépendance à la voiture", a assuré le natif de l'Aisne.
"Nous augmenterons de 500 millions d'euros par an le fonds vélo. Chaque jeune se  verra prêter un vélo s'il le souhaite, un vélo réparé ou de production française", a-t-il ajouté.

Sur le nucléaire, l'écologiste a revendiqué son réalisme: "A mesure que nous déploierons les énergies renouvelables, que les programmes d'économie d'énergie feront leur effet, nous fermerons les réacteurs les plus vieux", a-t-il dit.

Yannick Jadot a aussi insisté sur son volet social. "L'écologie c'est le jardinage, et la justice sociale!", a scandé le candidat, citant "la construction de 700.000 logements sociaux sur le quinquennat", un "revenu citoyen" à 920 euros "accessible dès 18 ans", le relèvement du SMIC à 1.500 euros nets d'ici 2027.

"Je serai le président de l'écologie et du pouvoir de vivre", a-t-il promis.

Yannick Jadot s'en est pris à la "doxa libérale de l'austérité". Lui veut embaucher "200.000 personnes dans les services publics", une annonce vivement saluée par les militants: "aux 10.000 recrutements de policiers prévus, nous ajouterons 100.000 infirmières, 3.000 magistrats, 8.000 agents de tribunaux, 65.000 enseignants scolaires et 8.000 à 10.000 enseignants universitaires".

Pour le financer, il souhaite notamment créer davantage de tranches d'impôt sur le revenu et un "impôt climatique sur la fortune qui taxera les patrimoines supérieurs à 2 millions", impôt qui selon lui "rapportera 15 milliards d'euros".

durée de la vidéo: 00 min 44
Yannick Jadot à Lyon en meeting à Lyon ©Vincent Diguat

Le programme EELV

L'arrêt de 10 réacteurs nucléaires d'ici 2035, 6.000 nouvelles éoliennes, un "ISF climatique" ou encore la construction de 700.000 logements sociaux: voici les principales mesures du programme présidentiel de l'écologiste Yannick Jadot, qu'il présente samedi à Lyon.               

Transition écologique               

- 10 milliards d'euros par an pour la rénovation thermique des passoires énergétiques, zéro reste à charge pour les ménages modestes               

- Interdiction de la vente de véhicules neufs à carburant fossile en 2030               

- Quatre milliards d'euros supplémentaires dans le train pour ouvrir ou maintenir des petites lignes "du quotidien" et moderniser le réseau               

- Arrêt des "grands projets inutiles" comme le Lyon-Turin et le Grand Paris express

- 1.000 euros par an alloués par les employeurs à chaque salarié pour les trajets domicile-travail effectués en vélo, covoiturage et transports publics               

- Les vols d'avion intérieurs interdits pour tout trajet pouvant être effectué en moins de quatre heures de train.               

- Arrêt de 10 réacteurs nucléaires au moins d'ici 2035 et sortie du nucléaire à terme

- Installation de 6.000 éoliennes supplémentaires et amélioration du rendement des existantes               

- "Zéro artificialisation des sols" dans la construction               

- Transformation de l'agriculture vers un modèle paysan: réorientation de la Politique agricole commune (PAC), interdiction des pesticides et engrais de synthèse, accompagnement des collectivités vers le 100% bio dans les cantines, respect des droits des animaux, fin de l'élevage en cage               

Fiscalité et dépense publique               

- ISF climatique: un ISF relevé à deux millions d'euros de patrimoine "afin de ne toucher que les 1% des ménages les plus riches", avec un taux de base progressif et un bonus-malus de +/- 0,5 % calculé selon l'empreinte carbone des actifs détenus.               

- Individualiser l'impôt sur le revenu en supprimant le quotient conjugal et créer 13 tranches pour le rendre plus progressif               

- Conditionnalité des aides publiques à des critères environnementaux et sociaux  

- Fin des dépenses néfastes à l'environnement (18MdEUR) en 2025, en réutilisant la moitié des économies réalisées (9MdEUR) pour l'accompagnement de la transition des acteurs économiques concernés               

- Hausse de la contribution climat énergie, modulée selon l'évolution des prix de l'énergie afin de ne pas pénaliser les ménages modestes               

Institutions

- Un septennat non-renouvelable pour le président de la République               

- Election des députés à la représentation proportionnelle               

- Fusion du Sénat et du Cese               

- Vote blanc, droit de vote à 16 ans, non cumul des mandats, vote des résidents étrangers               

- Référendum d'initiative citoyenne               

- Police nationale de proximité               

- Budget de la justice augmenté d'un milliard d'euros en cinq ans, avec embauche de 3.000 magistrats et 8.000 agents des tribunaux   

            

Social               

- Augmentation immédiate de 10% du SMIC, porté à 1.500 euros nets par mois d'ici 2027               

- Organisation de négociations salariales par branches               

- Renforcement du CDI comme norme               

- Revenu citoyen de 918 euros soit le seuil de pauvreté calculé par l'Insee       

- Construction de 700.000 logements sociaux et relèvement de l'objectif de la loi SRU à 30%               

- Budget de la politique de la ville porté de 0,3% à 3% du budget de l'Etat                

- Hôpital public: reprise de la dette, augmentation du nombre de lits en fonction des besoins réels de la population, recrutement de 100.000 infirmiers en trois ans       

- Contrainte d'installation pour éviter les déserts médicaux               

- Création de 10.000 lits psychiatriques sur le quinquennat               

- Budget du sport triplé, à trois milliards d'euros               

Education et famille               

- Recrutement de 65.000 enseignants               

- Deux heures minimum par semaine pour l'acquisition de "savoirs pratiques" (bricolage, jardinage, cuisine...) au collège               

- Suppression de Parcoursup, création de 60.000 à 100.000 places en première année dans l'enseignement supérieur               

- Intégration progressive des classes préparatoires aux universités               

- Augmentation du budget de la recherche publique de 0,76 à 1% du PIB d'ici 2025

- Allocations familiales dès le premier enfant               

- Congé parental identique pour les deux parents, de 16 semaines dont huit obligatoires               

- Un milliard d'euros pour la lutte contre les violences conjugales               

Culture et société               

- Un plan d'un milliard d'euros pour aider la culture               

- Revenu garanti pour les artistes-auteurs qui ont vocation à vivre de leur création, et dont les métiers ne relèvent pas du régime de l'intermittence du spectacle           

- Légalisation du cannabis               

International               

- Plaider pour une Europe fédérale, aux moyens renforcés contre le réchauffement climatique               

- Proposition d'un "accord de Paris+" sur le climat réunissant une coalition d'Etats pour des engagements contraignants               

- Renégociation des accords commerciaux et d'investissement pour les conditionner à des clauses environnementales et sociales               

- Accès des migrants au logement, au travail et à la santé, y compris les migrants "climatiques"

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité