OL : pas une équipe masculine n'a fait mieux, les Lyonnaises invaincues à domicile pendant 8 ans

En 8 ans, les joueuses de l'Olympique Lyonnais n'avaient pas perdu un seul match à domicile. Dimanche 11 décembre, cette série a pris fin, avec leur défaite 1-0 face au Paris Saint-Germain, la première dans ce championnat 2022 - 2023.

Cela n'était pas arrivé depuis le 18 janvier 2014. Dimanche 11 décembre, le club alpin s’est incliné, à domicile, face au Paris Saint-Germain. A la 87ème minute d’un match pourtant à leur avantage, les Lyonnaises perdent la main avec un but de Kadidiatiou Diani. 

Cette dernière récupère un corner de Bachmann, dévié de la tête par Elsa de Almeida et ainsi marquer son 9ème but de la saison. Le score affiche alors 1 - 0 pour Paris et impossible alors pour l'équipe adverse de recoller dans les quatre minutes restantes. 

Première défaite de l'OL pour la saison 

L'Olympique Lyonnais (OL) concède donc sa première défaite de la saison, après un match nul face à Guingamp. Pire encore, le club lyonnais n'avait jamais perdu sur sa pelouse depuis 8 ans. C'est avec le même score, 1-0, et face au même adversaire que s'était incliné l'OL le 18 janvier 2014. Ce nouvel échec signe la fin d'une série de 95 matches remportés à domicile en championnat. 

"Il y a beaucoup de déception pour moi et les joueuses", regrette la coach lyonnaise, Sonia Bompastor, avant d'ajouter : "Le résultat n’est pas conforme à nos attentes et est cruel. Il faut être capable d’être plus tueuses. Rien n’est joué pour le titre pour lequel je reste très optimiste". De leur côté, les Parisiennes enregistrent, grâce à une meilleure possession du ballon, leur première victoire à Lyon depuis novembre 2014. 

Plus le droit à l'erreur pour la deuxième partie de championnat 

Les joueuses de Sonia Bompastor ont été les plus menaçantes sans se créer des occasions franches. Hormis une tête de Vanessa Gilles à la conclusion d'une action confuse devant le but du PSG. On se souvient également d'une Lindsay Horan dangereuse sur une reprise de la tête au-dessus (62e) mais aussi de son coup franc raté de peu (68e). Une fois encore, l'OL manque de percussion en attaque malgré les efforts de Delphine Cascarino ou Melvine Malard. 

Pourtant, l'équipe lyonnaise avait là une occasion de conforter son avance avec cinq points supplémentaires. Après avoir fait la course en tête pendant toute la première partie de la saison, l'OL se retrouve pourtant dans l'obligation de signer un sans-faute lors de la deuxième partie de la saison. Pour cela, l'équipe espère pouvoir compter sur des revenants après la trêve hivernale, blessés jusqu'à présent.  

En attendant, l'OL doit être prêt à défier Arsenal, à Londres, le 15 décembre avant de recevoir la Juventus Turin, le 21.