Rhône : la SPA sauve une cinquantaine de chiens à l'agonie

© SPA de Lyon
© SPA de Lyon

53 chiens ont été retrouvés à Saint-Martin-en-Haut, enfermés dans une maison dont la propriétaire se faisait passer pour la responsable d'un refuge pour animaux. La société protectrice des animaux est intervenue le 7 mars dernier, suite à un signalement.

Par Aude Henry

Une scène d'horreur, c'est en ces termes que l'inspectrice de la SPA (société protectrice des animaux) de Lyon a décrit ce qu'elle a vue en arrivant sur les lieux, le 7 mars dernier.
En tout, 53 chiens ont été découverts affamés, non-soignés et enfermés dans une maison sur la commune de Saint-Martin-en- Haut (69).

Mais avant d'intervenir et de secourir les chiens, il a fallu batailler avec la propriétaire des lieux.
Celle-ci a d'abord refusé d'ouvrir sa porte.
Après plusieurs heures de discussion, l'inspectrice de la SPA peut intervenir, avec le renfort des pompiers, de la police municipale, des gendarmes et d'un élu local.

Tous vont découvrir le triste spectacle :

- une quinzaine de chiens vivant dans l'obscurité du salon, au milieu de tout un tas de détritus
- des chiens enfermés dans des cages de transport minuscules, entassées dans les toilettes
- trois cadavres gisant sur le sol de la terrasse.


Les chiens ont été affamés. La plupart souffrent de lésions, d'infections... C'est de la maltraitance animale avérée.


Tous les animaux ont été confiés à la SPA de Lyon par arrêté municipal.
La plupart a été transférée au sein d’une pension partenaire de la SPA. Mais 11 d'entre eux , dont l’état a été jugé critique, ont été placés au refuge de Brignais, à proximité d'une clinique vétérinaire. Deux chiens ont, depuis, dû être euthanasiés.

La Société Protectrice des Animaux de Lyon a porté plainte contre la propriétaire de la maison, qui se faisait passer pour membre d'une association d'aide animalière.

Sur le même sujet

L'Université Grenoble Alpes veut provisoirement héberger les migrants dans d'anciens locaux

Près de chez vous

Les + Lus