Rhône : Une marche contre trois projets d'aménagement sur le territoire du Val de Turdine

Récit d'une marche citoyenne engagée par une centaine de personnes contre un projet de carrière entre Joux et Les Sauvages, un autre de liaison de route entre l'A89 et Amplepuis, et l'implantation d’entrepôts logistiques sur les communes de Sarcey et Saint Romain de Popey.

Le point de convergence de la marche se situait à La Croix de Rozière pour "prendre de la hauteur" sur les zones menacées.
Le point de convergence de la marche se situait à La Croix de Rozière pour "prendre de la hauteur" sur les zones menacées. © V.Benais


Le collectif QUICURY " prenons soin de notre territoire", et l'association ACRoSA appellaient à une marche "convergence des luttes" le dimanche 6 juin 2021.
L'objectif de la centaine de participants présents sur place était de "montrer à la population toute la richesse de notre beau territoire du Val de Turdine" précise leur appel à rejoindre le mouvement. 

 

durée de la vidéo: 01 min 48
Marche des convergences pays de la Turdine

Les projets de carrière entre Joux et Les Sauvages,  de liaison de route entre l'A89 et Amplepuis, d'implantation d’entrepôts logistiques sur les communes de Sarcey et Saint Romain de Popey contribuent selon ces opposants à l’aggravation du dérèglement climatique et à l'effondrement de la biodiversité. 


"Ces projets anachroniques, auraient des conséquences très lourdes sur notre santé, sur le paysage et les espaces, et contrairement à ce qui est affirmé, sur nos conditions de vie de l'ensemble de la population locale ainsi que sur celles des générations futures" selon les deux collectifs organisateurs. 


 

On est dans une période électorale et on nous rabâche encore une fois les sujets d'insécurité mais je pense que la vraie préoccupation des français c'est la sécurité alimentaire et la sécurité sanitaire 

Alain Chizat policier retraité et membre du collectif Quicury. 

Après deux heures de marche, les militants ont répété leur attachement à leurs territoires et réaffirmé la nécessité de défendre et de protéger les terres agricoles, meilleure réponse selon eux, à une  recherche de sécurité alimentaire et à la crise sanitaire. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire environnement écologie