Trois jeunes retraités gèrent la Ville de Givors, en attendant un nouveau scrutin municipal

Publié le
Écrit par Yannick Kusy (@yannkusy)
La mairie de Givors n'a plus d'élus, actuellement. Les prochaines élections auront lieu en décembre 2021.
La mairie de Givors n'a plus d'élus, actuellement. Les prochaines élections auront lieu en décembre 2021. © France TV

Le 28 juin 2021, le candidat divers gauche-écologiste Mohamed Boudjellaba était élu maire de Givors, dans le Rhône. Mais, après un recours déposé par la maire communiste sortante, Christiane Charnay, le tribunal administratif de Lyon avait annulé cette élection le 2 février. Une décision confirmée en appel par le Conseil d’Etat le 20 octobre dernier. En attendant un nouveau scrutin, le préfet du Rhône a mis en place une petite équipe pour gérer cette ville.

Ils sont trois jeunes retraités, âgés de 66 ans. Jusqu’au 19 décembre prochain, ils ont accepté, sur sollicitation du Préfet, d’assurer l’intérim à la tête de la gestion de la Ville de Givors, après l'annulation du résultat du dernier Conseil municipal. Ils ont donc pour tâche de remplacer, à eux trois, le maire et ses adjoints, en attendant de nouvelles élections. Deux d’entre eux ont déjà vécu ce type d’expérience.

Guy Charlot, qui préside cette délégation, a déjà exercé cette fonction dans plusieurs départements français. Il faisait notamment partie du même type de délégation mise en place récemment à Chassieu, dans le Rhône. Habitant de l’Isère, c’est un ancien directeur académique des services de l’Education nationale. Il s’est retiré de sa profession le 1er mai dernier.

Il est entouré notamment par Jean-Pierre Pachoud, dont l’expérience est importante. Il fut directeur général des services de plusieurs ville du Grand Lyon, comme Bron, Rillieux-la-Pape ou encore Saint-Priest. Né dans l’Aveyron, c’est la première fois qu’il participe à une telle mission.

Le troisième membre de cette délégation est Jean-Luc Gely, agent comptable en retraite basé à Bron, un emploi dont il s’est retiré en février 2021.

Aucune décision qui engage la Ville

Ces trois « gestionnaires par intérim » enchaînent les rendez-vous au quotidien. Toutefois, ils ne feront aucun choix véritablement stratégique, ni politique. La mission qui leur a été confiée consiste essentiellement à assurer la continuité des services municipaux. Ils ont également pour charge d’organiser le futur scrutin. « Le maire, lui, fait des projets. Il s’engage, fait des choix politiques pour sa commune, et c’est d’ailleurs pour cela qu’il a été élu sur un programme. Alors que nous, nous allons simplement exécuter des décisions qui ont été prises auparavant, et assurer la continuité du service public », explique Guy Charlot.

L’élection municipale se tiendra les 5 et 12 décembre prochains. La délégation actuelle en assurera la neutralité, comme le confirme Guy Charlot : « les présidents des bureaux de vote qui, normalement, sont des adjoints au maire, seront cette fois des personnes choisies. Il s’agit soit d’anciens fonctionnaires, ou agents administratifs ».

Le nouveau conseil municipal sera en principe installé à compter du 17 décembre prochain.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.