Cet article date de plus de 5 ans

Des plaintes pour pédophilie visant un prêtre révélées par le diocèse de Lyon

Via un communiqué publié sur son site le 23 octobre, l'archevêché de Lyon a pris l’initiative de révéler l’existence de plaintes déposées récemment contre un prêtre diocésain pour des agressions sexuelles sur plusieurs mineurs. Les faits seraient antérieurs à 1990.
© MAXPPP


L'information a été transmise dans un communiqué par le service de presse de l'Archevêché. Dans celui-ci, il est dit que " l’archevêque de Lyon a appris avec gravité que plusieurs plaintes ont été déposées contre un prêtre de son diocèse.
Les faits antérieurs à 1991 impliquent un prêtre diocésain accusé d’agression sexuelle sur plusieurs personnes, alors mineures, époque où le prêtre officiait à Lyon
.
Comme en d’autres circonstances, le cardinal Philippe Barbarin exprime sa condamnation sans réserve des actes qui ont atteint des jeunes dans leur vie intime. C’est donc à eux et à leurs familles que vont tout d’abord la pensée et le soutien du diocèse de Lyon.Aujourd’hui ce prêtre n’a plus aucune responsabilité pastorale mais est toujours inscrit dans le registre des prêtres du diocèse. Tout contact avec les mineurs lui a été interdit.

Comme l’a dit le pape François, écrit le communiqué : "Les familles doivent savoir que l’Église ne ménage pas ses efforts pour protéger leurs enfants et elles ont le droit de s’adresser à elle en pleine confiance, parce que c’est une maison sûre."(5 février 2015).

Les services du cardinal Barbarin rappellent que " Le diocèse de Lyon a choisi de proposer il y a quelques mois des repères simples et des conseils à tous ceux qui, dans le cadre de leur mission, sont en contact avec les plus jeunes.Mgr Philippe Barbarin assure chacune des personnes concernées de sa prière et de son soutien, et se tient à leur disposition. Il invite les catholiques à prier à cette intention et à confier également ce prêtre au Seigneur." 

L'information a également été relayée sur le compte Twitter du directeur de cabinet de l'archevêque de Lyon, le cardinal Philippe Barbarin, accompagnée d'un aplat noir et du hashtag #tristesse.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pédophilie