• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La route des gorges de l'Arly entre Savoie et Haute-Savoie ferme de nouveau à la veille des vacances d'hiver

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Mauvaise nouvelle pour les vacanciers ! La route des gorges de l'Arly entre Savoie et Haute-Savoie va fermer, à partir de 16 heures, ce vendredi 8 février 2019. Des capteurs ont détecté un mouvement de terrain. Le passage est trop risqué.

Par Anne Hédiard

Alors que les vacances de février débutent ce soir pour la zone B. La route des gorges de l'Arly, la RD 1212, entre Savoie et Haute-Savoie ferme jusqu'à nouvel ordre.

Un mouvement de terrain fait craindre un nouvel éboulement. 

Pour rejoindre les stations de Crest Voland, Notre-Dame de Bellecombe, Praz-sur-Arly ou Megève, il vous faudra prendre un itinéraire de déviation à partir d'Ugine par la RD 109 en direction d'Héry.

Le Département a d'ailleurs doublé ses moyens de déneigement pour permettre le passage du fort trafic attendu en cette période de vacances scolaires.

Sur la RD 1212, de gros travaux de sécurisation de la route avaient pourtant été entrepris. Elle avait été fermée deux mois fin 2018 et de nouveau quelques jours début janvier 2019. Nous ne savons pas, pour le moment, quand la route pourra rouvrir à la circulation.

 
 

Les explications techniques du Département de la Savoie :


sur la RD 1212 dans le secteur des Cliets, sous haute surveillance depuis 2013 après plusieurs éboulements de grande ampleur dont le dernier en 2014, le Département a procédé à l’automne à la réalisation de travaux de sécurisation de part et d’autre du tunnel des Cliets.

Pour protéger la chaussée des chutes de blocs et éboulements qui précéderaient le départ d’un volume instable estimé à 10 000 m3, le Département a réalisé la construction d’une casquette métallique provisoire au nord du tunnel des Cliets et la pose d’ancrages et filets en falaise pour contenir les matériaux.

Sur l’ensemble du mois de janvier ces protections ont joué leur rôle, elles ont permis le maintien de la circulation en sécurité sur l’itinéraire.

Depuis quelques jours, la masse instable de 10 000 m3 présente des signes d’évolution inquiétants avec des mouvements de plusieurs centimètres par jour qui s’accélèrent. C’est le signe précurseur d’un éboulement en masse imminent.

Les protections mises en place et notamment la casquette sont dimensionnées pour résister à des chutes de quelques dizaines de m3 tels qu’on les a connu dans les mois passés. Elles pourraient être endommagées en cas d’éboulement massif.

Une surveillance renforcée du site est mise en place pour suivre l’éboulement et en évaluer le plus rapidement possibles les conséquences et les travaux complémentaires de sécurisation à engager.




 

Sur le même sujet

Réaction de Laurent Gerra par téléphone

Les + Lus