Safari de Peaugres : les 5 bébés guépards sont enfin de sortie

© Arthus Boutin
© Arthus Boutin

Le 4 juin dernier, deux petits mâles et trois femelles ont pointé le bout de leur museau à Peaugres. Il s’agit de la 3ème portée de leur maman Tamika et de la 1 ère pour leur papa Mazi le suédois. Et 6 semaines après, ils sont enfin de sortie.

Par Christian Conxicoeur


Safari de Peaugres : les 5 bébés guépards sont enfin de sortie

Depuis 25 ans, Peaugres a choisi de se spécialiser dans la reproduction de cette espèce protégée et extrêmement difficile à reproduire en
captivité contrairement aux autres félins.

Le Safari de Peaugres a donc développé un protocole d’élevage améliorant considérablement les chances de survie des bébés. Une fois nés, les petits sont très sensibles au stress et un grand nombre de précautions doivent être prises. Pesés tous les deux jours le premier mois, le moindre écart de poids est notamment étudié pour ne pas laisser passer de problèmes alimentaires, infectieux, parasitaires.

Un site leader pour la reproduction des guépards

Depuis l’arrivée des premiers adultes en 1991, ce sont ainsi plus de 60 guépards qui sont nés au Safari de Peaugres. En Europe, moins de 20 parcs reproduisent les guépards de façon régulière et depuis 10 ans, le Safari est en tête.

Il est compliqué de former des couples reproducteurs de guépards. De nombreux échanges d’animaux, un travail d’observation ainsi que de grands espaces loin des visiteurs sont nécessaires pour que la femelle soit à l’aise avec son partenaire.

Contrairement aux lions et aux tigres, cette dernière est difficile et n’accepte pas le premier venu… il faut parfois lui présenter 7 mâles différents avant le véritable coup de foudre. Le secret ? Casser la routine ! Pour cela, mâles et femelles sont fréquemment séparés pour quelques semaines ou simplement pour la nuit. En faisant chambre à part, l’effervescence des retrouvailles est alors plus forte que tout.



Les guépards, des félins pas comme les autres

Les guépards à Peaugres

19 guépards sur place à ce jour
10 enclos réservés à l’espèce (dont seulement 2 visibles du public)
2 observations quotidiennes des soigneurs pour chaque individu

Sur le même sujet

Les + Lus