Salon de l'agriculture : opération séduction pour le Reblochon et le Cantal

Les producteurs de Cantal et de reblochon veulent séduire de nouveaux consommateurs au salon de l'agriculture. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Les producteurs de Cantal et de reblochon veulent séduire de nouveaux consommateurs au salon de l'agriculture. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Avec ses 630 000 visiteurs attendus, le salon de l’agriculture est une belle vitrine pour les producteurs de fromages AOP (appellations d’origine protégées) comme le Reblochon et le Cantal. Une façon de séduire de nouveaux consommateurs. 

Par Virginie Cooke

Le salon de l’agriculture est une formidable vitrine pour les producteurs de fromages d’appellations d’origine protégées (AOP). Quelle est leur stratégie pour séduire les gourmands ? Exemple avec la filière Reblochon et Cantal.

Le Reblochon, pas seulement un fromage pour tartiflette 



Avec 16 000 tonnes produites par an, dont 3000 fermiers, le reblochon est la 3ème AOP de France, derrière le Comté et le Roquefort.



Au salon de l’agriculture, le public est invité à déguster ce fromage nature. L’objectif des producteurs est d’inciter le consommateur à regarder le Reblochon autrement.

« L’enjeu c’est de faire redécouvrir le Reblochon, il a aussi toute sa place sur un plateau de fromage. On s’est rendus compte à travers plusieurs études que les gens associaient automatiquement le Reblochon à la tartiflette », explique Mickaël Fillion-Robin, éleveur et producteur de Reblochon fermier à Thônes (Haute-Savoie).

Le Cantal, plus qu'un simple "fromage pour plateau"



Direction le stand du Cantal, la 5ème AOP fromagère française. Là aussi tout est fait pour mettre en valeur cette production du terroir : les curieux peuvent visionner un film promotionnel sur la filière ou glaner des idées recettes.



A l’image du Reblochon, les producteurs de Cantal veulent changer son image. Mais l’objectif est inverse :  « On a une vraie stratégie pour que notre Cantal ne soit pas considéré que pour le plateau de fromages en fin de repas. On s’est tournés vers nos chefs cantaliens pour qu’ils nous fassent des recettes à base de Cantal », souligne  Gisèle Severac, chargée de communication pour l'AOP Cantal.

Le président du Comité interprofessionnel des fromages du Cantal, Michel Lacoste, renchérit : « Notre fromage AOP Cantal a l’image d’un formage historique. On a l’impression qu’il est immuable dans le monde des fromages or il sait s’adapter aux nouveaux moments de consommation ».

Un message et une présence qui ont un coût, 40 000 euros le stand pour l’AOP Cantal. Les ventes de fromages sur place ne couvrent qu’une partie des frais. Mais l’essentiel reste les retombées médiatiques et le contact avec le grand public.

Salon de l'agriculture : les producteurs de reblochon et de Cantal à la conquête du public
Le salon de l'agriculture est une vitrine de choix pour les producteurs de fromages AOP, comme le Cantal et le reblochon. Intervenants : Mickaël Fillion-Robin (éleveur et producteur de reblochon fermier), Gisèle Severac (chargée de communication AOP Cantal) et Michel Lacoste (président du comité des fromages du Cantal).  - Sandrine Montero et Marion Fleury. Montage de Virginie Muamba.

 

Sur le même sujet

Les + Lus