Coronavirus COVID 19 : Christophe Lemaitre est “tout sauf surpris” par le report des Jeux olympiques de Tokyo

Christophe Lemaitre à l'entraînement près de chez lui / © Christophe Lemaitre
Christophe Lemaitre à l'entraînement près de chez lui / © Christophe Lemaitre

Comme tous les athlètes français concernés par les JO d’été, Christophe Lemaitre devra patienter un an de plus pour aller à Tokyo.

Par Frédéric Lefrançois

"Tokyo en 2021, franchement je ne suis pas étonné de la décision prise par le CIO. C’est la meilleure possible, vu ce que l’on vit actuellement."

Christophe Lemaitre n’est pas déçu, il est même plutôt soulagé qu’une décision définitive soit prise : "ç'était ça le plus dur à supporter : l’incertitude. Je continuais à m’entraîner en étant de moins en moins certain que le rendez-vous olympique allait être maintenu. Ce n’était pas facile, maintenant au moins on sait."

Troisième sur le 200 mètres des Jeux olympiques de Rio, Christophe Lemaitre voit même ce report comme la seule façon de rendre les Jeux plus intéressants, car comme il le souligne : "actuellement tous les athlètes s’entraînent comme ils peuvent en fonction de l’endroit où ils vivent, et comme ce n’est pas optimal on aurait pas eu de grandes performances aux JO… Au moins avec ce délai d’un an, on sera préparé correctement."

 

"J’fais des sprints sur le bitume"


Et côté entraînement, effectivement, en ce moment Christophe Lemaitre fait avec les moyens du bord : "avant d’être confiné, j’ai récupéré un peu de matériel à la salle de musculation du club et je me suis fait une mini salle à la maison. Sinon, je fais de la préparation physique générale, un peu de gainage et des étirements."
 

Et pour travailler la course ? "Comment je fais ? C’est simple il y a des côtes à côté de chez moi, alors je les grimpe et puis je tape des sprints sur le bitume en training… Ce n’est pas le top mais de toutes les façons, on ne peut pas faire autrement. Mais le plus important, pour l’instant, c’est de respecter les consignes pour se débarrasser de ce COVID 19."

 

Sur le même sujet

Les + Lus