Mondiaux 2023 : la Savoyarde Tess Ledeux sacrée championne du monde en ski Big Air

Publié le

Quatre jours seulement après une lourde chute en slopestyle, la Savoyarde Tess Ledeux s'est parfaitement relevée en Big Air ce samedi 4 mars, décrochant à 21 ans son troisième titre mondial de ski acrobatique sur les pistes de Bakuriani, en Géorgie.

A la fin d'une saison débutée difficilement, avec des blessures et une commotion, l'émotion et le soulagement étaient visibles sur le visage de Tess Ledeux. À l'issue de son troisième saut ce samedi après-midi, elle a réussi un "double switch", synonyme de médaille d'or, alors qu'elle avait lourdement chuté sur cette figure en slopestyle il y a quatre jours.

"C'est un rêve qui devient réalité. J'ai connu cette mauvaise chute en slopestyle, là je suis tellement contente, je n'arrive pas à y croire", a expliqué la native de Bourg-Saint-Maurice juste après ce nouveau titre mondial.

Mardi, elle l'avait tentée sur son premier passage, mais elle avait tapé avec le haut de ses skis à la réception de son troisième saut, percutant la piste avec la tête. Elle n'avait pris que la 12e et dernière place de l'épreuve de slopestyle, où elle figurait également parmi les favorites pour le podium et l'or.

"La pression était tellement forte. Je suis tellement contente de poser cette figure, c'est la première fois pour moi en compétition. C'est juste incroyable", a-t-elle encore apprécié après sa finale.

Avec 186,75 points, Ledeux a devancé la Norvégienne Sandra Eie (175,00 pts) et la Canadienne Megan Oldham (174,00 pts), qui l'avait dominée sur le Big Air des X-Games à Aspen (Colorado) il y a cinq semaines.

Météo difficile

Championne du monde 2017 de slopestyle et 2019 en Big Air, Tess Ledeux était l'une des favorites pour le titre mondial samedi, en l'absence de la championne olympique et star du ski acrobatique, la Chinoise Eileen Gu, blessée fin janvier aux X-Games.

Leader de l'équipe de France de ski acrobatique avec Perrine Laffont sur les bosses, la jeune femme a parfaitement posé son premier saut samedi midi, un 1620 (quatre tours et demi) en attrapant ses skis avec les mains, pour prendre les commandes avec 94,25 points.

Après avoir manqué la réception de son deuxième saut dans des conditions météorologiques difficiles, elle a retenté la même figure, un "switch double", sur son troisième passage, réussissant cette fois-ci la réception, ce qui lui a valu la note de 92,50 points. Elle a ainsi relégué la concurrence à plus de dix points de son total.

En l'absence d'Eileen Gu et de la championne du monde de slopestyle, la Suissesse Mathilde Gremaud qui a renoncé au Big Air samedi, cette médaille d'or mondiale vient mettre du baume au cœur de la skieuse de La Plagne.

Comme un clin d'oeil de l'histoire, elle décroche ce titre mondial le jour où son cousin, la star française du ski halfpipe Kevin Rolland disputait à 33 ans sa dernière course, une septième place aux Mondiaux 2023.

Article écrit avec AFP.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité